lundi 11 décembre : Deniel
Bretagne.com A la une Fest-noz. Patrimoine de l'Humanité !

SORTIES en Bretagne

VACANCES en Bretagne

METEO en Bretagne

PARTAGEZ votre Bretagne

FORUM derniers posts

Fest-noz. Patrimoine de l'Humanité !

Ça va faire du bruit bien au-delà de Landerneau ! Le fest-noz a été inscrit au patrimoine immatériel de l'Humanité de l'Unesco.

Il entre dans la cour des grands.

Joie et émotion chez les Bretons.

Après le carnaval de Recife et la joie qui éclate chez les danseurs brésiliens déchaînés, c'est au tour de la toquilla, le chapeau de paille traditionnel de l'Équateur, de décrocher le pompon.

Silence dans les rangs bretons.

Bien sûr, la délégation française sait qu'elle a de fortes chances de voir le fest-noz inscrit au patrimoine de l'Humanité. Tous les clignotants du comité intergouvernemental de l'Unesco, réuni, hier, à Paris sont au vert. Mais tant que ce n'est pas voté... Il faut dire que c'est impressionnant.

Une vaste salle de l'Unesco. Combien sont-ils? Plus de 500 personnes sans doute, venues du monde entier. Surréaliste. Un moine colombien. Des Indiens. Sur l'écran, de superbes costumes nuptiaux algériens. C'est du lourd. Du sérieux. Le monde entier est là, à examiner des textes, parfois ligne par ligne, à amender, à corriger !

Ils sont venus du Nicaragua, de la Côte d'Ivoire, du Mali, de Cuba, de la Chine ou du Botswana. Les traducteurs bossent tous azimuts. Honnêtement, on n'avait pas bien compris que le destin du fest-noz se jouait dans la cour des grands! Pire qu'une séance de l'Otan.

«Tous les critères sont satisfaits»

Concentration chez les Bretons. Arrive leur tour. Le dossier 11-13. Il est 16h15. On retient son souffle.

Présentation: le fest-noz, rassemblement festif basé sur la pratique collective des danses traditionnelles de Bretagne. L'Unesco insiste sur la grande convivialité entre chanteurs, danseurs, la mixité sociale.

«Tous les critères sont satisfaits», estime le très sérieux organe subsidiaire à la tribune qui, a, dit-il, «beaucoup apprécié l'engagement de toute la communauté de cette région de France». 16h20. «Objections?», interroge le président. Silence dans les rangs bretons.

Aucune objection ! Le président abat son marteau. Le bruit retentit tandis qu'il dit: «Adopté !». Applaudissements du Ghana, de l'Éthiopie, du Japon, de la Namibie. La France se réjouit.

Intervention de la représentante de la délégation française à l'Unesco: «Le fest-noz est tout le contraire d'un folklore figé». Charles Quimbert, longtemps président de l'association Dastum, dédie cette victoire «à tous ceux qui, en Bretagne, ont oeuvré à cette transmission, à tous ceux qui ont fait danser...». Il ne finit pas sa phrase. Accolades. La joie. L'émotion.

Un rond de Saint-Vincent endiablé

«A 10h, sur la lande, veux-tu venir Jeanne, veux-tu venir danser», entament, tout à coup, trois Bretons.

Charles ne résiste pas. Ça le démange. Il quitte son siège pour les rejoindre dans une danse quasi endiablée. On apprendra plus tard qu'il s'agit d'un «rond de Saint-Vincent». Le chant résonne sous les yeux ébahis des Chinois et des Guatémaltèques. «Veux-tu venir danser. J'allons nous amuser !», chantent les quatre garçons dans le vent, qui passent, avec dignité, devant la tribune présidentielle, visiblement ravie.

Bravo ! Toute la salle applaudit. La France et les Bretons disent leur fierté. Ils sont fiers d'exporter le fest-noz, ce symbole de la culture bretonne. Ils pensent, disent-ils, «à eux, aux Bretons». Vincent Morel, responsable animateur de la Haute Bretagne, ne cache pas son émotion. Ronan Gueblez, président de Dastum, envoie des SMS.

Prise de conscience

Mais qu'est-ce que cela va changer ? On sait que pour l'Unesco, ce n'est surtout pas une affaire d'argent. Ce qui change ? Le monde entier sait désormais ce qu'est le fest-noz! «C'est une reconnaissance pour tous ceux qui mouillent leur chemise», estime Charles Quimbert.

C'est aussi «une prise de conscience des Bretons qui ne vont pas au fest-noz». Tout le monde espérait, hier, que cela allait «donner de l'eau au moulin de cette économie culturelle».

Et l'on attaque sur le développement durable. «Nous, on chante durablement depuis longtemps», s'exclame Ronan. «Veux-tu venir danser Jeanne? J'allons nous amuser...».

Que le«fest» commence!

A la une

les autres articles

Visitez les jardins et monuments de Bretagne

Ah les week-ends prolongés, les arbres en fleur et le ciel printanier ! Que...

Partez à la découverte des stations balnéaires du Morbihan !

Parmi les plus connues : Carnac, Quiberon, Palais et Sauzon… Découvrez aus...

Pratique

N'hésitez pas à découvrir tout sur la culture bretonnes, la langue, les festivals et le rock celtique qui en découle aujourd'hui.

Partagez vos expériences de fest-noz sur notre forum et rejoignez nous sur Facebook

Commentaires pour Fest-noz. Patrimoine de l'Humanité !

Il n'y a actuellement aucun commentaire pour Fest-noz. Patrimoine de l'Humanité !



En ligne 539 visiteurs / 0 membre - Mis à jour le lundi 11 décembre 2017

Crédits : Réalisation Le Studio T sous eZ publish

Photo (panoramique fond de page) : Photographe Christophe ALLAIN