dimanche 23 juillet : Sève - Sev

SORTIES en Bretagne

VACANCES en Bretagne

METEO en Bretagne

PARTAGEZ votre Bretagne

FORUM derniers posts

L'enclos paroissial est formé d'une enceinte, espace sacré où les fidèles pénètrent par une porte triomphale. Il comporte trois édifices : l'église elle-même, entourée de son cimetière; un calvaire, un ossuaire.

Le calvaire, groupe autour du Christ en croix, accompagné de la Vierge et de saint Jean, des épisodes de la Passion. Le socle de la croix est enrichi par un nombre plus ou moins grand de scènes de la vie du Christ ou de la Vierge et peut prendre des dimensions monumentales.

  • Les calvaires finistériens de Guimiliau -plus de 200 personnages représentés sur deux niveaux- (1581- 1588), Saint-Thégonnec (1610), Pleyben -28 épisodes de la vie du Christ- (1555) et de Plougonven (1554) sont les plus spectaculaires.
  • Le calvaire de Tronoën (Finistère), le plus ancien de Bretagne (1450), est rectangulaire et à deux niveaux.
  • Les calvaires finistériens de Quilinen (1547) et de Saint-Venec (XVIe), semblables, présentent une forme triangulaire. La statue du Christ crucifié comporte au revers celle du Christ ressuscité.
  • Le calvaire (XVIIIe- XIXe) de Pontchâteau (Loire-Atlantique) est une curiosité avec ses statues grandeur nature.
  • Le calvaire (XIXe) de Louisfert (Loire-Atlantique).
  • Le calvaire de Guéhenno (1550) est le seul ensemble de ce genre dans le département du Morbihan.

L’ossuaire

Le territoire de l'enclos et donc du cimetière étant limité, les reliques des défunts sont régulièrement prélevées des tombes, afin de gagner de la place. Les ossements sont alors placés dans l'ossuaire, édifice destiné à cet effet. Percé de baies, l'ossuaire, dit aussi reliquaire, se présente sous deux formes : un bâtiment autonome, adossé ou non au mur d'enceinte du cimetière, ou un bâtiment d'attache construit contre l’église. Certains ossuaires isolés faisaient aussi office de chapelle funéraire.

L'ossuaire de Pleyben (Finistère) est un des plus remarquables (1550) et, aussi, celui dont l'architecture est la plus raffinée.
L'ossuaire (XVIIe) de La Roche-Maurice (Finistère) est un des plus importants de Bretagne. A voir aussi l'ossuaire de Plouzélambre (Côtes d'Armor).

Les croix

  • Des milliers de croix en pierre ont été édifiées par le clergé, les notables et les paysans à travers la campagne bretonne, afin de christianiser le paysage et d’exprimer ostensiblement leur piété sur les chemins, très souvent à un croisement de routes ou encore à l'entrée de manoirs.
    Leurs formes sont très diversifiées : simple, cerclée, pattée, croix tableau, palis (technique réservée aux croix de schiste utilisée en Loire-Atlantique, sud de l’Ille-et-Vilaine et partie orientale du Morbihan, le pays de Châteaubriant et de la Mée). Les croix de mission, érigées entre les XVIe et XIXe siècles, commémorent un événement de la vie d'une paroisse.

Les calvaires s’unissent

  • Les calvaires monumentaux de Bretagne ont décidé en 2004, à l'occasion des 400 ans de Plougastel, de travailler en commun. Il s'agit de Guéhenno (56), Guimiliau, Pleyben, Plougastel, Plougonven, Tronoën, en Saint-Jean-Trolimon, et Saint-Thégonnec. Une association ayant pour but la conservation, la promotion et la valorisation des monuments concernés va probablement être créée à la rentrée. Les statuts sont déjà rédigés.

Un itinéraire touristique concernant les sept calvaires devrait voir le jour.


En ligne 543 visiteurs / 0 membre - Mis à jour le dimanche 23 juillet 2017

Crédits : Réalisation Le Studio T sous eZ publish

Photo (panoramique fond de page) : Photographe Christophe ALLAIN