vendredi 24 octobre : Maglor

SORTIES en Bretagne

VACANCES en Bretagne

METEO en Bretagne

PARTAGEZ votre Bretagne

FORUM derniers posts

A partir du XIXème siècle, le chemin de fer facilite le voyage. Les peintres sont de plus en plus nombreux en Bretagne. Ils établissent en certains lieux privilégiés de véritables colonies artistiques comme à Cancale, Camaret, Douarnenez, Concarneau ou Pont-Aven puis plus tard à Rochefort-en-Terre, au Faouët ou à Locronan.

Articles de la rubrique Peinture

L'art moderne est né avec Gauguin à Pont-Aven

Déjà en 1888, Paul Gauguin et Emile Bernard inventent à Pont-Aven le synthétisme, première étape de l'art moderne. Preuve que la Bretagne et la peinture savent nouer une relation privilégiée.

Granchi-Taylor et les pêcheurs

Des peintres qui illustrèrent le port de Concarneau, Achille Granchi-Taylor est probablement l’un des plus mystérieux. Né à Lyon en 1857, Granchi-Taylor a eu très vite envie de devenir peintre. Seulement, la peinture ne nourrit pas forcément une famille.

Cottet et les croyances

Charles Cottet (1868-1925), au cours d’un long voyage à pied, découvre la Bretagne. Il va alors tenter de découvrir les croyances les plus anciennes des Bretons. Il s’attachera particulièrement aux veuves des péris en mer et aux femmes en général.

Filiger le mystique

Charles Filiger (1863-1928) fut un compagnon de Paul Gauguin et d’Emile Bernard. Mystique, il composa des gouaches représentant des scènes de la vie du Christ ainsi que des paysages bretons, marqués par le synthétisme du groupe de Pont-Aven.

Laval, rival de Gauguin

Charles Laval (1862-1894) est le premier peintre avec qui Gauguin se lie en arrivant à Pont-Aven en 1886. Ils se retrouvent ensemble à l’Auberge Gloanec, et Laval va le suivre à Panama puis en Martinique en 1887.

Belle-Ile impressionne Monet

Belle-Ile-en-Mer est incontestablement l’île des peintres : elle a accueilli Russel, Matisse, Maufra, Gromaire et, bien sûr, le maître de l’impressionnisme, Claude Monet avec cette toile de 1886, « Pluie à Belle-Ile ».

Le Faouët inspire Sonrel

La Tourangèle Elisabeth Sonrel (1874-1953) fut elle aussi conquise par les décors offerts par cette petite bourgade du centre-Bretagne, Le Faouët, de plus en plus prisée par les artistes, peintres et photographes.

Bernard face à Gauguin

Quand Emile Bernard débarque à Pont-Aven, il est tout juste âgé de 18 ans. Il a claqué la porte de l’atelier Cormon, où il a été le camarade d’Anquetin et de Toulouse-Lautrec et décide d’entreprendre un tour de la Bretagne à pied, afin de peindre sur le motif.

Jourdan s'attache à Moëlan

Emile Jourdan (1860-1931), surnommé « le peintre de la lumière », était un disciple fidèle de Gauguin. Une de ses oeuvres, « La chapelle de Lanriot » a d’ailleurs un aspect primitif et japonais, tout à fait dans l’esprit de son maître.

Simon, témoin de son temps

Emile Simon (1890-1976) est né à Rennes dans une famille modeste. Son père le contraint à devenir typographe. Mais le jeune Emile n’a qu’une passion : le dessin. En parallèle à sa profession, il fréquentera les bancs des Beaux-Arts de Rennes, d’où il sortira avec une médaill...


En ligne 351 visiteurs / 0 membre - Mis à jour le vendredi 24 octobre 2014

Crédits : Réalisation Le Studio T sous eZ publish

Photo (panoramique fond de page) : Photographe Christophe ALLAIN