samedi 1 novembre : Hollsent

SORTIES en Bretagne

VACANCES en Bretagne

METEO en Bretagne

PARTAGEZ votre Bretagne

FORUM derniers posts

Pointe du Raz, évasion au pays capiste

Tout au bout du Cap Sizun, la Pointe du Raz est un de ces lieux grandioses où la terre livre à l'océan son dernier combat.

A2C33409-ECA5-11D4-8A7A009027CC7291imag3.jpg
A2C33409-ECA5-11D4-8A7A009027CC7291imag1.jpg

Comme si le granit breton, têtu, refusait de laisser la mer en paix, il s'enfonce en force dans son domaine et en déchire les bords de ses aspérités. Jamais, il ne reconnaît sa suzeraineté. Il oppose à ses furies sa masse formidable. Il la griffe et l'érafle, quand elle se calme enfin, de ses multiples pointes et des rocs qui la prolongent.

Le site le plus visité

  • La Pointe du Raz est le site le plus visité de Bretagne. Un privilège qui se paie. Le piétinement des centaines de milliers de passants annuels a détruit le fragile tapis végétal qui en couvrait le sommet voici quelques années. Pour faire face à cette marée humaine qui déferle chaque été, l'aménagement du site effectué voici quelques décennies  -centre commercial, hôtel, parking-  a été rasé, afin de restituer le charme sauvage de l'endroit. Un nouveau centre commercial a tout de même été rebâti mais il semble se fondre d'avantage dans le paysage.

Bout du monde

La meilleure manière d'apprécier l'extraordinaire beauté de la Pointe du Raz n'est pas d'aller jusqu'à l'esplanade du bout du Cap. Il faut se rendre à sa jumelle méconnue, la pointe du Van, où s'offre le magnifique panorama de la Baie des Trépassés, du Raz, de l'îlot de Tévennec et de Sein dans le lointain.

D'ici, la Pointe du Raz garde toute sa majesté. Et puis, il faut approcher ce bout du monde sans trop de hâte, goûter progressivement à l'évolution de ce long Cap Sizun, en passant par la vieille cité de Pont-Croix, bâtie à flanc de coteau au fond de l'estuaire du Goyen, puis par le port  d'Audierne, niché dans sa ria, traverser ensuite Esquibien, le petit village de pierre de Saint-Tugen et sa massive église, Primelin, le pont du Loch et, enfin, Plogoff qui a laissé le souvenir de sa lutte contre le projet d'implantation d'une centrale nucléaire.

Pas de route côtière longeant les plages et les rochers. La mer, hostile, se mérite et il faut aller la chercher au bout des chemins. Ou alors attendre de prendre en plein visage le choc de l'arrivée à la pointe.

Baies et criques

Toujours sauvage et creusée de minuscules baies et de criques orgueilleusement nommées ports, la côte nord du Cap Sizun s'apprécie bien en suivant la route du Van, à Douarnenez, en passant par Cléden, Goulien, Beuzec et Poullan. Mais il ne faut pas hésiter à emprunter les petites routes menant à tous ces « ports » qui sont autant d'échancrures de sable et de roche nichées au pied des hautes falaises couronnées de landes.

La Pointe du Van

Epargnée par la foule des touristes qui vont s'agglutiner sur les roches de sa prestigieuse voisine, la Pointe du Van a su préserver son cadre grandiose et naturel. Ici, la lande et la bruyère n'ont pas disparu à force de jouer les paillassons. Ce cap rocheux aux falaises découpées offre un panorama magnifique. D'ici, on peut admirer aussi des criques baignées d'une eau à laquelle le soleil donne une étonnante couleur turquoise. A voir : le petit port du Vorlenn, un abri précaire niché dans les rochers. Et puis, plus loin, au-delà de la Baie des Trépassés, se profile la Pointe du Raz, dont on n'aperçoit qu'à peine les bâtiments. C'est d'ici, sans conteste, que l'on a le plus beau point de vue sur ce site célébrissime. A l'ouest, le regard atteint aussi l'île de Sein, posée au large. Vers le nord, c'est la Pointe Saint Mathieu puis, au nord-est : les Tas de Pois, le Cap de la Chèvre et la baie de Douarnenez.

Bars, langoustes et crabes

  • Avec son port de pêche bien abrité dans l'embouchure du Goyen et les jolies plages situées alentour, la riante cité d'Audierne est devenue la capitale commerçante et touristique du Cap. Sa flottille est composée surtout de petits ligneurs traquant le bar et le lieu dans les puissants courants du Raz, de fileyeurs ramenant des langoustes rouges du pays, du poisson noble et de chalutiers côtiers.

Il faut ici assister au déchargement du poisson et de la langouste au retour des « filets de raie » au quai de Poulgoazec.

Pour ceux que le spectacle des crustacés aura mis en appétit, les Grands Viviers d'Audierne (les plus grands d'Europe) vendent au détail crabes, homards et langoustes.

Littoraux

les autres articles

La réserve naturelle de Séné

Bonjour aigrettes, avocettes, spatules et autres tadornes ! La réserve natu...

Golfe du Morbihan, un parc naturel fait son nid

[...] Dans un bruissement de plumes, une avocette vient se poser sur...

Pratique

Un indispensable lifting

  • La réhabilitation de la Pointe du Raz aura été l’un des projets les plus importants mené par le Conservatoire du Littoral en vingt et un ans d’existence. L’opération menée dans les années 1990 aura coûté 50 millions de francs de l'époque, dont 13 millions pour les acquisitions foncières -le Conservatoire ayant acheté la Pointe du Raz et le département du Finistère la Pointe du Van, voisine-.
  • L’Etat, le département, la Région, les mécènes et l’Europe auront, à peu près à parts égales, contribué aux travaux qui ont redonné à la pointe toute sa beauté d'avant l'ère des parkings, des voitures et du tourisme de masse.

Commentaires pour Pointe du Raz


En ligne 292 visiteurs / 0 membre - Mis à jour le samedi 1 novembre 2014

Crédits : Réalisation Le Studio T sous eZ publish

Photo (panoramique fond de page) : Photographe Christophe ALLAIN