mercredi 18 octobre : Lukas
Bretagne.com Environnement Littoraux Vue d'ensemble du littoral breton

SORTIES en Bretagne

VACANCES en Bretagne

METEO en Bretagne

PARTAGEZ votre Bretagne

FORUM derniers posts

Vue d'ensemble du littoral breton

Estuaires, baies, marais, dunes et falaises constituent autant d'habitat pour la faune et la flore. A parcourir discrètement pour ne pas déranger les hôtes de ces lieux.

Les estuaires et les baies sont le « garde-manger » de nombreuses espèces animales. Certains poissons habitent en permanence dans les estuaires, d'autres ne font qu'y passer (anguilles, saumons, truite de mers, soles). Ces milieux leur servent également de "nursery" (turbot, plie, flet). Animaux et végétaux prolifèrent dans les vasières. Empreintes, entonnoirs, trous et tortillons en témoignent.

Marais salants

Dans l'arrière pays, à l'abri des dunes ou des cordons de galets, les marais salants ou littoraux -zones humides parfois intermittentes- accueillent une faune riche et variée et sont terre d'accueil pour des milliers d'oiseaux qui viennent y nidifier ou s'y nourrir. Rousserolles, butors, canards, oies pullulent dans ces eaux, soit pour y passer l'hiver, soit pour y trouver une halte réparatrice. Et comme l'eau, la lumière et les sels minéraux abondent dans les marais salants, ces milieux sont extrêmement productifs.

Dunes, fragiles tas de sable...

La dune est un espace multiple, un gros tas de sable qui s'enfonce sous la mer et dans les terres. Selon les versants, orientés vers l'eau ou la terre, s'y développent des espèces différentes. Vers l'eau, plutôt une flore de type halonitrophile (qui aime l'eau), loin de l'eau : les oyats, les liserons, des fétuques, des plantes calcicoles. Puis, plus on s'éloigne du milieu marin plus les arbustes s'installent.

Les spécialistes estiment que les dunes abritent 20 % de la flore menacée du Massif Armoricain. Une végétation qu'on ne trouve parfois qu'en Bretagne.

  • Certains oiseaux ou insectes -la grande nébrie des sables, par exemple- ou quelques crustacés peuplent ces estrans sableux.
  • La puce de mer -qui chatouille et amuse tant les enfants- est de ceux-là. Les scientifiques la nomment "talitre".

Cordons de galets

Roulés, polis et transportés par les courants marins, blocs et cailloux provenant de l'érosion du Massif Armoricain lors de la dernière période glaciaire s'échouent parfois pour former des cordons de galets.

C'est le cas du Sillon de Talbert (22). Une flore sporadique essaie d'y survivre, comme le chou marin. Comme la flore, la faune s'y fait rare. Seuls les gravelots, huîtriers-pies et sternes y tentent un camouflage.

Falaises

  • La falaise offre trois espaces de vie bien distincts : dans l'eau, au niveau de l'eau et au-dessus de l'eau. Eponges et ascidies s'y abritent dans les champs de laminaires. A fleur d'eau -malgré le déferlement des vagues- algues, invertébrés, moules, anémones côtoient des herbivores -les bigorneaux, par exemple- ou de cruels prédateurs ou charognards : étrilles, dormeurs ou pourpres....

Sur les escarpements rocheux, soustraits à l'influence directe de la mer, cohabitent mousses, lichens, orpins d'Angleterre. Une flore courageuse s'y enracine. C'est aussi le paradis des grands oiseaux de mer : mouettes tridactyles, goélands ou fous de bassan. Ils trouvent dans les nombreuses infractuosités de la paroi autant d'abris que voulu.

Du haut des falaises souvent battues par le vent, une vue plongeante dans la Manche ou l'Atlantique permet d'apercevoir des dauphins joueurs ou un phoque repu, ventre à l'air, se dorer au soleil.

Littoraux

les autres articles

Golfe du Morbihan, un parc naturel fait son nid

[...] Dans un bruissement de plumes, une avocette vient se poser sur...

Le sillon du Talbert, le plein de galets

Un phénomène exceptionnel, provenant de la dernière glaciation a donné lieu...

Pratique

Le Conservatoire du Littoral

  • Créé en 1975, Le (Conservatoire du littoral, membre de l'Union Mondiale pour la Nature (UICN), est un établissement public. Il mène une politique foncière visant à la protection définitive des espaces naturels et des paysages sur les rivages maritimes et lacustres et peut intervenir dans les cantons côtiers en métropole, dans les départements d'outre-mer, à Mayotte, ainsi que dans les communes riveraines des estuaires et des deltas et des lacs de plus de 1.000 hectares.
    Au 1er juillet 2004, le Conservatoire assurait déjà la protection de 70.500 hectares sur 300 ensembles naturels, représentant environ 860 kilomètres de rivages maritimes.
  • Contacts : Conservatoire du Littoral Bretagne, 8, quai Gabriel-Péri, port du Légué BP 474, 22194 Plérin cedex. Mail : bretagne@conservatoire-du-littoral.fr., tél. 02.96.33.66.32; fax. 02.96.33.85.45.

Commentaires pour Vue d'ensemble du littoral breton

Il n'y a actuellement aucun commentaire pour Vue d'ensemble du littoral breton



En ligne 439 visiteurs / 0 membre - Mis à jour le mercredi 18 octobre 2017

Crédits : Réalisation Le Studio T sous eZ publish

Photo (panoramique fond de page) : Photographe Christophe ALLAIN