dimanche 22 octobre : Benead

SORTIES en Bretagne

VACANCES en Bretagne

METEO en Bretagne

PARTAGEZ votre Bretagne

FORUM derniers posts

Port : Lesconil esquisse un plan pêche-plaisance

À Lesconil, le projet de faire cohabiter pêche et plaisance dans le même port vient de passer une étape décisive. L'accord d'aide financière du conseil général et de la CCI de Quimper a été signifié par leurs représentants à la municipalité. Cent places de plaisance pourraient donc être disponibles à l'été 2010. Coût : 2 M€. Un projet de « petit Océanopolis » suivrait.

Si au début des années 90, 29 chalutiers vendaient tous les jours à la criée de Lesconil, ils ne sont plus qu'une dizaine de bateaux du cru à lutter pour maintenir leur port en vie (*). La municipalité est à leurs côtés au sein d'un comité de défense du port.

Coût estimé à 2 M€

Leur solution : créer un port de plaisance dans le port de pêche. Ces quinze derniers jours, les représentants du conseil général, propriétaire du port, et de la chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Quimper, concessionnaire, sont passés sur le site bigouden où une esquisse du projet leur a été présentée. Pierre Maille, président du Département, et Jean-François Garrec, président de la CCI, ont donné, tous deux, leur feu vert à cette réalisation d'un coût estimé à 2 M€. Cette somme, dont la répartition reste à définir, inclut notamment la construction d'un épi de protection des pontons de plaisance de 800.000 €, à l'intérieur du port.

80 à 100 places, dont certaines pour de l'escale

Le projet prévoit aussi le maintien d'un chenal pour les chalutiers, qui débarqueraient toujours leur pêche du jour au quai pour une mise en vente sous criée. Ces chalutiers et les autres canots de professionnels qui travaillent ici seraient regroupés dans un angle nord-ouest du port. À l'opposé, deux pontons accueilleraient l'activité du centre nautique (voile, kayak...) et des diverses sociétés professionnelles de nautisme installées sur le port ou la commune. Une deuxième cale de carénage s'ouvrirait au sud du port et des vestiaires, des douches, une capitainerie... seraient bâtis sur le terre-plein ouest. Une grue de levage pour la mise à l'eau des rigides et semi-rigides prendrait place sur le quai est. Point central du projet, les 80 à 100 places de plaisance seraient ouvertes dans le coeur du chenal actuel. Ici, l'ambition du comité de défense du port est de « créer un port d'escale ». En clair, des places aux pontons seraient dédiées à l'accueil des plaisanciers en balade, histoire qu'ils aillent faire marcher les nombreux estaminets et restaurants du port.

Début des travaux en 2009

« On ne veut pas faire un parking à bateaux. On veut que notre projet booste l'économie locale », lance Yannick Le Moigne, maire, qui envisage le lancement des travaux « en 2009, pour une mise en activité en 2010 ».

* En 2006, 284.421 tonnes de produits de la mer ont été débarquées ici, dont 117.024 t de langoustines. Le tout pour un chiffre d'affaires de 1,64 M€. Depuis quinze jours, six chalutiers de Saint-Brieuc sont venus gonfler la flottille locale.

Une Halle des mers : Un petit Océanopolis

À Lesconil, le projet de réhabilitation des espaces et des outils du port de pêche va de pair avec le projet de port pêche plaisance. Ainsi, la criée deviendrait « une Halle des mers ». Cette sorte de « petit Océanopolis », comme la nomme Philippe Moigne, président du comité, préserverait la chaîne actuelle de vente de la pêche, mais lui adjoindrait un circuit de découvertes des produits de la mer au travers de l'installation de bassins, d'aquariums, d'échoppes, de stands pédagogiques... sur l'activité maritime. D'autres financements seront à trouver pour ce deuxième volet du projet. Plusieurs investisseurs se sont déjà fait connaître.

Commentaires pour Lesconil peche plaisance


En ligne 600 visiteurs / 0 membre - Mis à jour le dimanche 22 octobre 2017

Crédits : Réalisation Le Studio T sous eZ publish

Photo (panoramique fond de page) : Photographe Christophe ALLAIN