Brest. L’accueillant Monsieur, Madame

Brest. L’accueillant Monsieur, Madame
Monsieur, Madame, Hugo Le Cocquen et Emmanuelle Dilasser

Implanté rue Algésiras, à Brest, « Monsieur, Madame » ne vaut pas que par la savoureuse originalité de son nom. Loin s’en faut. Pour preuve, ce « bistrot à boire et à manger », ouvert depuis quelques semaines à peine, jouit d’un bouche-à-oreille des plus flatteurs qui l’amène à afficher complet très régulièrement.

L’adresse, accueillante et chaleureuse, offre une capacité d’une trentaine de couverts, ainsi qu’un bar déjà doté d’une prometteuse carte des vins et que se fait un plaisir de détailler le chef de salle, Hugo Le Cocquen. À la tête de l’établissement, Emmanuelle Dilasser, qui s’est forgée une solide expérience au restaurant O’Zinc, propose une cuisine « de bistro, simple et généreuse », à base « de produits frais et locaux ». Parmi ceux-ci, les fromages de l’incontournable Sten Marc ou les spécialités de volailles et de foie gras du traiteur de la rue Duquesne, « Au Faisan doré ». « J’ai toujours voulu faire de la cuisine », explique simplement celle qui a développé le goût des bonnes choses chez elle, « avec (ma) mère », et dont la personnalité intuitive n’est pas sans rappeler celle de son grand-père, l’artiste François Dilasser.

Une cuisine gourmande, souvent audacieuse

Le midi, l’établissement affiche une formule entrée, plat, dessert à 19 € (ou entrée, plat/plat, dessert à 16 €, ou encore plat seul à 13 €), qui permet de choisir entre trois entrées, trois plats, et trois desserts. Un menu qui change quotidiennement et où l’on retrouve forcément une viande et un poisson, « peut-être la cuisson que je maîtrise le mieux », confie « Manue ».

Le soir, la formule est une carte qui n’est jamais la même d’une semaine à l’autre. Toujours, une cuisine gourmande, souvent audacieuse (le velouté de topinambour au café, servi en entrée) ou entre terre et mer (filet de merlu, purée de mogettes, crème au lard ; Saint-jacques, lard de colonata, purée de céleri à la vanille ; tartare de bœuf au couteau ; filet d’églefin, spaghetti à l’encre de seiche, crème à la poitrine de cochon…). Parmi les entrées ou plats faisant déjà office d’incontournables, le carpaccio de thon, pesto basilic-citron, l’œuf mollet façon carbonara, le filet de lieu jaune, risotto à l’encre, tomate et parmesan ou encore le travers de porc confit au coleslaw.

Monsieur, Madame

8, rue Algésiras, 29200 Brest.
Ouvert le mardi, mercredi, jeudi et vendredi midi ; ainsi que le mercredi, jeudi, vendredi et samedi soir. Fermé dimanche et lundi.

Tél : 02 29 63 80 29

Contenus sponsorisés