Carhaix. Dragon d'Asie

Carhaix. Dragon d'Asie
Lim Kamnara et Mickaël Lujus, Le Dragon d'Asie (photo : Xavier Terrien)

Une cuisine simple et bonne, c’est le credo de Dragon d’Asie, ancré dans le paysage local depuis huit ans. Mickaël Lujus a repris en janvier l’établissement situé avenue Victor-Hugo. Mais ce restaurant de spécialités vietnamiennes et cambodgiennes reste une affaire familiale, puisqu’il était tenu jusque-là par sa mère, Eing Ung. «Toute la décoration intérieure a été refaite cette année», tient à souligner le jeune propriétaire de 27 ans. 

Pas de buffet illimité mais des plats du jour

Aux baguettes, l’indétrônable Lim Kamnara. Le chef propose, outre la carte traditionnelle, des plats du jour. Ici, pas de buffet illimité. Dragon d’Asie sélectionne des ingrédients de qualité pour élaborer ses mets. Les nems ou encore la soupe au crabe et asperges, sont à recommander. Au menu également, des spécialités plus classiques: poulet au curry, porc au caramel, mais aussi poisson à la citronnelle ou encore riz à l’ananas. Et difficile de résister aux fondues saté à la viande ou aux fruits de mer, aux nouilles sautées au poulet, bœuf, porc ou crevette, aux beignets, raviolis, noix de Saint-Jacques, crevettes, papillotes, samoussas, rouleaux de printemps… sans oublier la salade Bobun, une recette vietnamienne composée de nems, vermicelles, bœuf, soja, carotte et salade. 

Les plats peuvent être dégustés sur place ou à emporter. « Nous proposons une réduction de 10 % sur ceux à emporter », précise Mickaël. Flora Ung, sa cousine, en plus d'assurer un service dynamique, chaleureux et de qualité, gère aussi la partie communication du restaurant. Bref, une cuisine asiatique remise au goût du jour, on aime !

Dragon d’Asie

Ouvert du mercredi au dimanche, de 11 h 45 à 14 h et de 18 h 45 à 21 h 30 (le samedi jusqu’à 22 h). À retrouver sur Facebook : Dragon d’Asie.

Contenus sponsorisés