Douarnenez. Tradition et sourire à la Crêperie Lannig

Douarnenez. Tradition et sourire à la Crêperie Lannig
Élodie et Olivier Catherine (photo : Rodolphe Pochet)

C’est une vieille bâtisse classée qui interpelle forcément les promeneurs de la rue Anatole-France, en descendant vers le port du Rosmeur. Récemment encore, des Japonais et Australiens en ont franchi la porte pour se régaler. Issues en partie d’une chapelle détruite au XVIIIe siècle, les pierres de la crêperie Lannig sont l’un des charmes de cette maison de caractère. Du caractère, Alain Soisson, l’un des précédents propriétaires qui a fait la renommée de l’établissement, n’en manquait assurément pas.

Une belle histoire qui continue

Chaussé de sabots, il composait des crêpes savoureuses qui ont forgé l’identité du lieu : son successeur Pierre Quéré, et aujourd’hui Élodie et Olivier Catherine, s’inscrivent dans ses pas. « Alain et Pierre passent nous voir, prennent des nouvelles, nous donnent des conseils : on sent que nous faisons partie d’une belle histoire », raconte la crêpière. Après quinze années d’expérience, notamment du côté de Quimper, elle est à la tête de Lannig depuis février dernier. Son projet d’ouvrir une adresse sur Douarnenez, « le seul endroit imaginable pour moi », s’est concrétisé. Avec 24 couverts, Élodie Catherine a trouvé la taille idéale qu’elle souhaitait : « J’aime cette proximité avec les clients, mes billigs sont près d’eux, cela crée une atmosphère conviviale ». Signe rassurant, nombre d’habitués sont restés fidèles.

Touche personnelle

Ils retrouvent la fameuse blé noir aux pétoncles à la bretonne, avec une recette revisitée. Ou la Pommeraie de toutes les tentations, avec ses pommes cuites, son caramel, sa boule vanille et sa chantilly. Si le couple a conservé la carte classique qui a fait ses preuves (cette fameuse chèvre-miel, sa Forestière aux champignons…) depuis des années, il a apporté sa touche avec la Normande (région d’origine d’Olivier), associant andouille et pommes rissolées, ou la délicieuse Guérande, crêpe dessert au blé noir avec caramel, chocolat, vanille et chantilly. « Nous travaillons pour l’essentiel avec des producteurs locaux et tout est cuisiné maison », assure encore Élodie. Qui ajoute aussi un ingrédient indispensable à ses yeux : la bonne humeur !

Crêperie Lannig

17, rue Anatole-France, 29100 Douarnenez. Fermé le mardi et le mercredi soir ainsi que le dimanche, ouvert sept jours sur sept en saison, midi et soir. Tél. 02 98 92 25 32.

Contenus sponsorisés