Locquirec. La Dame de nage réserve de belles surprises

Locquirec. La Dame de nage réserve de belles surprises

Le Temple du soleil et ses momies incas en couverture. Quand Hergé sortit le 14ème tome des aventures de Tintin, en 1949, le dessinateur belge ne se doutait évidemment pas que sa BD servirait un jour de support à la carte d’un restaurant locquirécois.

Publié le 18/06/2020
A- A+
La Dame de Nage à Locquirec (photo : Ronan Tanguy)

C’est ce qui interpelle d’emblée en s’asseyant à la terrasse ensoleillée de La Dame de nage, située sur le port de la station balnéaire trégorroise. Ici, entrées, plats, desserts et vins sont incrustés dans les pages de l’album posé entre les couverts. Sur les tables voisines, ce sont les Bidochons et la Schtroumpfette qui s’offrent aux clients. « Ça surprend, c’est une bonne entrée en matière », glisse Hervé Anchisi.

Cuisine du monde

Le quinquagénaire a ouvert ce restaurant en s’associant à Élisabeth Omnès, qui officie en cuisine. « On voulait quelque chose de différent d’une crêperie ou d’une pizzeria », indiquent les co-gérants, qui ont opté tout d’abord pour les tapas.
À l’unité ou, pour les gourmands, en assortiments charcuterie-fromage ou terre et mer avec accras, beignets de calamars, jambon serrano, pancetta… « Beaucoup sont faits maison, comme la plupart de nos plats et desserts », revendique Hervé Anchisi qui, lorsqu’il en a le temps, détaille la carte à ses clients attablés à l’intérieur (24 couverts) ou dehors avec la vue sur le port (24 couverts aussi). En plus des huîtres, des moules-frites ou des burgers, il vante alors sa cuisine du monde. Avec, au menu, charcuterie espagnole et italienne, saumon russe, poulet thaï, sans oublier la noix de joue de porc au massalé avec ses épices de La Réunion. « Le plat qu’on propose à l’année, sous peine de révolution locale », sourit le commerçant, en suggérant un vin chilien, le Grano, en accompagnement.

70 à 80 couverts le soir en été

Panna cotta de chocolat et brioche façon pain perdu sont des exemples de desserts qui complètent le repas. « On mise sur la fraîcheur », soulignent les associés, qui emploient deux salariés. Des effectifs doublés l’été, « où l’on sert 70 à 80 couverts en deux services le soir », renseigne la patronne de La Dame de nage, du nom des objets en forme de U qui servent à fixer les rames sur un bateau. « On trouvait ça poétique », termine le co-propriétaire d’un restaurant qui entend continuer à surfer sur une bonne vague.

La Dame de Nage

Ouvert tous les jours, midi et soir, sauf les lundi, mardi et dimanche soir.

Entrée-plat (ou plat-dessert) avec un verre de vin pour 20 € environ. Réservation conseillée.

Téléphone : 09 86 26 25 25

Contenus sponsorisés