Plouharnel. La Pêche à la Turlutte

Plouharnel. La Pêche à la Turlutte
Thierry Lecocq et Mike Cianci, La Pêche à la Turlutte (photo : Loïc Berthy)

Thierry Lecocq a repris les rênes de La Pêche à la Turlutte, à Plouharnel. Impossible de manquer le restaurant, il est situé sur le rond-point central de la commune, que traversent tous les automobilistes en route pour la presqu’île de Quiberon. Précisons tout de suite que le nom de l’établissement n’a rien à voir avec un penchant pour la gaudriole du propriétaire des lieux. Les pêcheurs auront reconnu dans la turlutte le nom du leurre qui sert à attraper les seiches. Des seiches, il y en a justement sur la carte. Le chef Mike Cianci les travaille en mode fricassée. Les produits de la mer y ont d’ailleurs aussi toute leur place. La proximité du littoral en ferait presque une évidence. Quand il y a du bar au menu, il est forcément sauvage et pêché localement. Quant aux huîtres, difficile de faire plus frais, sachant qu’elles attendent qu’on les déguste dans le vivier aménagé in situ. 

Produits frais et circuit court

Thierry Lecocq a eu d’autres vies avant de verser dans la restauration. Il a notamment travaillé dans l’humanitaire à Madagascar. Un CAP de cuisine passé sur le tard en région parisienne puis un passage par un fameux bistrot gastronomique de la capitale - La Gazetta - l’ont convaincu de l’orientation qu’il voulait prendre: «De la bonne cuisine dans une ambiance bistrot». Et dans le secteur de la presqu’île quiberonnaise où la famille avait une maison. C’est donc à Plouharnel qu’il s’installe dans ce lieu au décor soigné mais sans ostentation. Le chef n’y travaille pas que le poisson. Les amateurs de tartare de bœuf pourront apprécier son art de la découpe et de l’assaisonnement. Tous les jours, il propose un plat aux saveurs asiatiques cuisiné au wok. «Et nous avons aussi un burger maison. C’est devenu un peu indispensable maintenant, même si mine de rien ça peut être un très bon plat», sourit Thierry Lecocq. Ce qu’assure le patron, c’est que la quasi-totalité des produits sont achetés en circuit court. Les légumes viennent de Plouharnel et de Carnac, les poissons des criées morbihannaises, les glaces sont fabriquées par un artisan de Lorient. Autant d’arguments qui font que La Pêche à la Turlutte s’est constitué une solide clientèle d’habitués.

La Pêche à la Turlutte

1, rue Auguste-Le-Bon, 56340 Plouharnel.

Fermé le lundi soir et le mardi. Terrasse aux beaux jours.

Téléphone : 02 97 52 32 42.

Ardoise du jour, de 12 à 18  €, pour un à trois plats. Menu Turlutte à 29 €. Plats à la carte de 12,50 à 19 €.

Carte du restaurant

Contenus sponsorisés