Alfred Jarry

Alfred Jarry

Originaire de Rennes, il y vit et y meurt, par sa chandelle verte, en 1907.

Publié le 14/10/2020
A- A+

1896. C'est à Rennes que naît le père Ubu, être ignoble, avare, lâche qui poursuit une idée fixe : conquérir l'univers. Son inventeur, Alfred Jarry, l'a croisé en chair et en os, professant la physique en classe de rhétorique. 'Ubu Roi', farce en cinq actes et en prose, apporte la notoriété à l'auteur et la honte au front du professeur chahuté. Qu'importe Félix Hébert : Alfred Jarry entre dans le monde merveilleux et invraisemblable de sa littérature, à nulle autre comparable. Pas même à Gargantua, pas même à Don Quichotte, dont Ubu pourrait être le cousin, à la mode de Bretagne.

Unique en son genre

Le personnage lui-même n'est pas banal : des yeux de rapace, un corps à la fois trapu et musclé, la réplique vive et volontiers sacrilège, Jarry est une sorte de débauché sublime qui aime la vie grouillante de la ville, et notamment Rennes, cité des grands esprits. Son ?uvre campe pourtant aussi la Bretagne de son enfance -dans l'amour absolu-, faite d'eaux, de mares et de landes, une sorte de marécage où règnent les Vierges mères. Jarry n'aime pas les femmes : « Nous sommes Bretons, nous, et point Normands ! ».

Deux fois mort

Usant la vie par tous les bouts, usé aussi, Jarry frôle la mort une première fois en 1906 : « Le père Ubu a fait sa barbe, s'est fait préparer une chemise mauve, par hasard ! Il disparaîtra dans les couleurs du Mercure et il démarrera, pétri toujours d'une insatiable curiosité. Il a l'intuition que ce sera pour ce soir, à cinq heures... S'il se trompe, il sera ridicule, les revenants sont toujours ridicules ».

Par sa chandelle verte, c'est pourtant ce qui lui arrive puisqu'il ne s'éteint qu'en 1907.

Rechercher un hébergement à proximité
À découvrir aussi : La littérature bretonne
Contenus sponsorisés