André Gide

André Gide

Gide séjourne en Bretagne en 1889 avant de préférer des rivages plus exotiques.

Publié le 12/10/2020
A- A+

1889. André a vingt ans. Ayant passé avec succès son baccalauréat, il obtient en récompense de pouvoir aller en Bretagne; il voyage seul, en piéton, sur les traces de Flaubert et Renan. Sa mère le suit à distance, d'étape en étape. André ne s'est pas encore affranchi de l'éducation austère qu'il a reçue de ses parents, issus de la haute bourgeoisie protestante. Il est déchiré entre des aspirations contradictoires, à la fois libertaires et morales, sensuelles et puritaines.

Trois ans plus tard, il fréquente les cercles littéraires, notamment le milieu symboliste au côté de Paul Valéry. Loin des paysages bretons, il part alors en Tunisie pour soigner sa tuberculose et y assume enfin son homosexualité, avant de rentrer en France épouser sa cousine Madeleine.

Lutte des contraires

Cette attirance pour les extrêmes se retrouve dans l'oeuvre de Gide : la joie et la sensualité de 'l'Immoraliste' répondent ainsi à l'austérité de « La porte étroite ». C'est finalement le goût de la liberté qui l'emporte dans cette lutte spirituelle : être soi, « s'exiger tel qu'on est » deviennent les moteurs de son action et de ses écrits. Engagé contre le colonialisme en faveur de la paix, Gide effectue de nombreux voyages à l'étranger et incarne l'image d'un « libérateur » auprès de la jeune génération; « Les faux monnayeurs », publié en 1925, connaît un franc succès. Il reçoit quelques années plus tard la reconnaissance tardive du monde littéraire qui découvre à la même époque Proust, Freud et D.H. Lawrence.

Gide a 78 ans lorsqu'il reçoit le prix Nobel. Il s'éteint quatre ans plus tard, des suites d'une congestion pulmonaire contractée lors d'un ultime voyage. Ses derniers mots résument la personnalité complexe de cet être en proie aux doutes et aux contradictions : « J'ai peur que mes phrases ne deviennent grammaticalement incorrectes. C'est toujours la lutte entre le raisonnable et ce qui ne l'est pas... »

Rechercher un hébergement à proximité
À découvrir aussi : La littérature bretonne
Contenus sponsorisés