Paul Féval

Paul Féval

Originaire de Rennes, Paul Féval est le père de Lagardère...

Publié le 12/10/2020
A- A+

1858. « Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi... » La fameuse réplique du Bossu résonne encore dans nos imaginaires d'enfant. C'est que le roman de cape et d'épée - dix fois porté à l'écran par d'illustres réalisateurs - a traversé son siècle et demi sans défaillir. Son auteur, Paul Féval, plus lu que Balzac de son vivant, rival incontesté d'Alexandre Dumas, est encore abonné au box-office.

Pro du roman-feuilleton

Le Bossu cache pourtant un rayonnage entier d'oeuvres consacrées par l'écrivain rennais à sa région natale. Issu d'une famille de magistrats désargentés, Paul Féval passe sa quatorzième année chez son oncle, au château de Cournon, près de Redon. Un véritable repaire de conspirateurs chouans, où il s'imprègne de folklore breton. Nombre de ses livres -« Contes de Bretagne », « La fée des grèves », « La première aventure de Corentin Quimper »- reflètent ces atmosphères entre chien et loup, entre terre et mer.

Cette Bretagne qu'il aime, il la quitte pourtant au milieu des années 1830 pour parfaire son éducation et arrondir sa bourse. Mais les études tournent court, il finit aux Halles, chez une charcutière de la rue Saint-Martin. La précarité force le talent à sortir du bois. Des introductions venues de Bretagne lui ouvrent les portes de plusieurs journaux fidèles au roi.

Teintée de chouannerie bretonne, sa plume fait le reste. Qui dit journaux dit romans débités en feuilletons. La gloire arrive en 1843 avec la publication sous un pseudo anglais d'un remake façon bacon and eggs des « Mystères de Paris », d'Eugène Sue : « Les Mystères de Londres ». Les succès s'enchaînent jusqu'en 1870, année fatale. Il se replie sur Rennes; la défaite lui ruine le moral, une débâcle financière fait le reste.

Accueilli aux Incurables, il finit évidemment par y mourir.

Rechercher un hébergement à proximité
À découvrir aussi : La littérature bretonne
Bretagne.com
Bretagne.com
Bretagne.com
Bretagne.com
Bretagne.com
Bretagne.com
Contenus sponsorisés