Roger Vercel

Roger Vercel

A Dinan, Roger Vercel collecte des témoignages dont il tire de talentueux portraits.

Publié le 14/10/2020
A- A+

1930. Roger Vercel vit et enseigne depuis une dizaine d'années à Dinan. Recul nécessaire pour coucher sur le papier ses souvenirs d'une guerre où, simple troufion, il accompagne une armée encore mobilisée malgré l'armistice.

Et qui perpétue d'effroyables tueries dans les Balkans. De cet épisode de la Grande Guerre, Roger Vercel tire le meilleur de sa plume. Un récit qui sera adapté au cinéma en 1996 par Bertrand Tavernier sous le titre d'origine 'Le Capitaine Conan'. Conan, petit mercier breton, tiré de l'anonymat par sa capacité à tuer et à qui l'armistice laisse un goût affreux d'ennui et de nostalgie. Le livre obtient le Prix Goncourt en 1934.

Oeuvre maîtresse...

Nul doute que Conan ce barbare -fier d'avoir esquinté tant de Boches et de Bulgares- fait de l'ombre au reste de l'?uvre romanesque de Roger Vercel, peuplée celle-là de personnages pacifiques confrontés non pas à la barbarie mais à leur seule faiblesse. On nous y parle du temps des goélettes et des doris, de la grande pêche à Terre-Neuve, des bisquines de Cancale et des capitaines cap-horniers.

De la terre à la mer

Mais à la différence d'un Stevenson, Mark Twain ou Jules Verne, Roger Vercel n'a pas du tout le pied marin. Il n'exalte pas dans ses écrits ses propres expériences maritimes mais il met en scène, un peu à la manière d'un Anatole Le Braz, ce que veulent bien lui raconter les marins terre-neuvas qu'il fréquente autour d'une table de bistrot. Ces marins, Vercel les a interrogés, observés, couchés par écrit sur des centaines de fiches qu'il assemble dans ses romans comme dans un puzzle, en marchant et écrivant le long des berges de la Rance.

Le prof, doublé d'un enquêteur à l'affût, tout à sa recherche d'authenticité, truffe ses récits de termes techniques qui, loin de les rendre incompréhensibles, apportent au lecteur le sentiment d'y être. Le sentiment d'en être.

Rechercher un hébergement à proximité
À découvrir aussi : La littérature bretonne
Contenus sponsorisés