Vacances de stars. Discrétion assurée

Vacances de stars. Discrétion assurée

Pour les célébrités aussi, la Bretagne est une destination de vacances particulièrement prisée. Ce qui les attire ? Les paysages, l'environnement, le patrimoine, le climat, tout cela compte, bien sûr. Mais elles viennent surtout chercher la tranquillité et la discrétion que leur offrent volontiers les Bretons. Question de nature sans doute, ici, on reçoit la star comme monsieur Tout-le-monde, on respecte son désir de paix, et on préserve son intimité.

On les voit peu, on n'en entend pas parler. Mais qu'on ne s'y trompe pas, les « people » sont là, un peu partout en Bretagne. Qu'il s'agisse des princes qui nous gouvernent ou des vedettes du show-biz, les personnalités publiques n'ont pas besoin de se terrer pour demeurer discrètes. Il s'agit pour la plupart d'habitués de la région, qui vivent normalement, en s'intégrant dans le paysage comme s'ils en avaient toujours fait partie. Leurs voisins les connaissent, on les croise en promenade, ils font leurs courses au supermarché du coin, on les côtoie au restaurant, mais leur villégiature en Armorique reste d'une banalité torride. Le rêve...

« C'est pas pour qu'on les embête... »

En tête des points de chute, les grands hôtels de La Baule et Dinard. Les gens célèbres y sont comme dans leur jardin d'été, et ne paient guère leur renommée que d'un petit mot aimable dans le livre d'or. Même le Premier ministre, qui vient d'achever son séjour sur la Côte d'Emeraude, aura été relativement préservé de la pression médiatique et de la curiosité populaire. A Belle-Ile-en-Mer, le haut lieu par excellence des vacanciers célèbres, chacun sait que de prestigieux résidents secondaires disposent ici d'une paisible retraite qu'ils occupent régulièrement. Tout juste les habitants de l'île en parlent-ils entre eux, sans pour autant en faire un sujet de conversation privilégié. « S'ils sont venus chez nous, c'est pas pour qu'on les embête », commente un insulaire. Un principe adopté par les gens de l'île, et rigoureusement respecté par les grands hôtels bretons où le personnel est invité à ne rien laisser filtrer sur leurs hôtes de marque. Alors, pas question de livrer à un étranger un nom ou encore moins une adresse. Mais chacun sait ici que Jean-Pierre Castaldi, Georges Kiejman, Max Gallo, Louis Gallois, Bernard Kouchner et Christine Ockrent, Jean-Pierre Chevènement, Jean-Luc Delarue ou Claire Bretécher y passent régulièrement. On y voit aussi Philippe Noiret à l'occasion, et Isabelle Adjani y aurait été aperçue. Annie Lemoine, l'intello de la bande à Ruquier, vient d'y séjourner. Non loin de là, Danielle Darrieux vient de passer quelques jours à Vannes. Une habituée du Golfe, où elle fut propriétaire de la petite île Stibiden. Hélène de Fougerolles viendrait également d'acquérir une maison à Houat, près de sa ville natale de Vannes. Johnny Hallyday et Patrick Dupont ont quant à eux leurs habitudes à Quiberon, tout comme Jean-Luc Reichmann. Alain Souchon serait en ce moment du côté de Carnac.

Les enfants de Dolmen

Mais la côte sud n'est pas la seule à accueillir des personnalités. Dans le Nord-Finistère, Jane Birkin a élu un second domicile à Prat-ar-Coum, à Lannilis. Elle le fréquente si assidûment qu'elle est devenue une vraie Lannilisienne. Parmi ses voisins des rives de l'Aber Benoît, Paco Rabanne (qui a découvert la Bretagne à l'âge de trois ans, lorsqu'il était réfugié à Ploujean, pendant la guerre). Il y a là aussi Bruno Madinier, qui a passé toutes ses vacances d'enfant sur la côte léonarde où il était élève assidu des écoles de voile. Le juge Cordier, devenu le Lucas Fersen qui a crevé le petit écran dans « Dolmen », se retrouve ainsi à vingt kilomètres de l'héroïne de la saga. Ingrid Chauvin, qui avait tant apprécié les sept mois de tournage et son séjour à Brélès, vient en effet de réaliser le rêve qu'elle évoquait voici déjà un an : une maison dans le pays d'Iroise, à Plouarzel. On peut aussi citer Thomas Fersen à Locquirec, la Briochine Anne-Marie Idrac à Carantec comme Dominique Lavanant, ou Patrick Bruel (un habitué de La Baule), qui aurait acheté à Plougastel-Daoulas. Dans les Côtes-d'Armor, il y a bien sûr Patrick Poivre d'Arvor à Trégastel, le berceau de la famille, là où est né son père. Le Rennais Yvan Le Bolloch aurait également cédé au charme de la côte de Granit Rose. Dans un autre registre, Liliane Bettancourt, actionnaire historique de L'Oréal, fréquente régulièrement sa demeure de Ploubazlanec.

Deux ministres à l'île de Batz

En Ille-et-Vilaine, la star du mois d'août aura été Dominique de Villepin, pour sa huitaine dinardaise. C'est un habitué de la Bretagne, comme d'ailleurs Nicolas Sarkozy qui vient régulièrement à La Baule - où il compte nombre d'amis cyclistes comme lui -, même s'il s'y montre plus discret qu'à Arcachon, son autre havre estival. Autre ami de Nicolas Sarkozy, Jean Reno se rend fréquemment à Saint-Malo. Côté ministres, Gérard Larcher est un accro de l'île de Batz où sa belle-mère possède une maison depuis 25 ans. Il vient d'y passer une dizaine de jours de balades à pied et de parties de pêche en mer avec son collège et ami du gouvernement Henri Cuq. Côté politique, mais pas au gouvernement actuellement, Marie-George Buffet fréquente le Finistère côté sud, à Clohars-Carnoët.

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés