Dargent et les paysans

Dargent et les paysans

Jean-Edouard Dargent, dit Yan'Dargent (1824-1899), ami d'enfance de Luzel, est le seul peintre à s'être intéressé à l'histoire et aux légendes de Bretagne. Après une enfance léonarde et trégorroise, il s'installe à Troyes avant de rejoindre Paris. Sans passer par la moindre école, il acquiert rapidement de solides bases techniques.

Originaire de Saint-Servais, dans le Finistère, Yan'Dargent a su faire revivre à travers ses peintures les paysages de son enfance.

Dans 'A la queue de l'étang de Brézal', présentée au Salon de 1897, la scène dépeinte respire en apparence la douceur, la tranquillité et le bon air. Une paysanne et son jeune fils s'avancent par une belle journée ensoleillée sur un chemin bordé d’arbres. Pourtant, la composition suggère une impression d'enfermement. L'allée est coupée par les bords du cadre. Les arbres traversent de part et d'autre l'espace de la toile, comme des barreaux.

L'avenir d’un Breton à la campagne

Yan'Dargent amène à réfléchir, par de petits détails, sur les conditions de vie des paysans bretons de la fin du XIXe siècle. Fière et droite, la femme habituée au labeur porte une jarre, tout en tenant la main de son enfant. Lui, le dos courbé, tire difficilement sa charrue. Les vaches, dans le pâturage, sont une allusion de plus au travail indissociable de la nature.

Ce paysage, si charmant, trouble la quiétude, à travers cette image que l’artiste propose sur l'aspect cyclique de la vie et l’avenir d'un jeune Breton à la campagne. Dans le domaine de l'illustration, Yan'Dargent sera l'un des artistes les plus célèbres : il a notamment illustré les contes et légendes des frères Grimm ou d'Andersen.

Son style, proche de celui de Doré, témoigne d'une grande richesse d'imagination.

Rechercher un hébergement à proximité
À découvrir aussi : Les peintres bretons
Contenus sponsorisés