Henri Rivière, peintre-graveur

Henri Rivière, peintre-graveur

En 1884, Henri Rivière découvre, à Saint-Briac, la Bretagne que lui a vantée Paul Signac. Il en rapporte ses premières planches bretonnes, à l'eau forte. L'artiste parisien grave alors les dix neuf premières planches des 'Paysages Bretons'.

L'artiste parisien grave alors les dix neuf premières planches des 'Paysages Bretons' qu'il expose à Paris, au Salon des peintres-graveurs, chez Durand-Ruel, le marchand des impressionnistes. L'exposition est un succès.

Henri Rivière retournera désormais tous les ans en Bretagne : à Loguivy, Saint-Cast, Morgat ou Tréboul. En 1893 il se marie et achète une maison près de Loguivy, face à l'île de Bréhat. L'artiste fait passer toute la Bretagne dans son œuvre, avec ses mers et ses ciels, ses falaises, ses arbres, les vagues, le vent, la vie des petits villages et des petits ports.

En 1917, Rivière publie sa dernière lithographie : 'Le bois de hêtres', pour se consacrer désormais à l'aquarelle. Une grande exposition rétrospective lui est consacrée en 1921 au Musée des Arts décoratifs.

Après la mort de sa femme, en 1943, il perd progressivement la vue et ne pourra plus peindre. Il disparaît le 24 août 1951, à 87 ans, isolé et presqu'oublié.

Rechercher un hébergement à proximité
À découvrir aussi : Les peintres bretons
Contenus sponsorisés