Jules Paressant, le chirurgien et son double

Jules Paressant, le chirurgien et son double

Né en 1917 à Herbignac, où son père était forestier, Jules Paressant fait des études de médecine et s'établit à Nantes comme chirurgien. Le médecin a une double vie : le soir, la nuit, le dimanche, l'été, il peint, tisse, grave, sculpte, le tout avec acharnement.

Publié le 24/05/2018
A- A+

On ne peut parler de période chez Paressant mais plutôt de séries : la série des 'Jardins' avec en leitmotiv la grosse branche horizontale du superbe chêne de son jardin, celle des 'Rochers', d'autres sont centrées sur un thème : 'Les Ecluses', 'Les Routes', ou une région, 'Quimiac'; une île, 'Ouessant', ou encore sur l'utilisation d'une couleur majeure dans la série des 'bleus'.

L'artiste revient assez souvent sur un thème traité quelques années auparavant. Ainsi, d'un unique séjour à Ouessant, en 1964, il rapporte des croquis et exécute quelques gravures.

Il les transpose en 1981 sur deux toiles qui serviront à leur tour en 1995 de point de départ pour une nouvelle série de gravures.

Rechercher un hébergement à proximité
À découvrir aussi : Les peintres bretons
Contenus sponsorisés