Le Cap Fréhel, par Loiseau

Le Cap Fréhel, par Loiseau

Gustave Loiseau (1865-1935) apprend la peinture auprès de Fernand Quignon qui lui conseille de se rendre en Bretagne. Il intègre alors le groupe de Pont-Aven.

Les parents de Gustave Loiseau, commerçants, le destinent au commerce, et il devient apprenti charcutier. Mais, en raison de ses goûts pour le dessin, il est placé comme apprenti chez un décorateur.

Quelques mois d'étude du dessin à l'Ecole des Arts décoratifs en 1888, puis la fréquentation, l'année suivante, pendant six mois, de l'atelier du peintre académique Fernand Quignon, constituent la seule formation du jeune peintre qui adore Corot. Quignon lui conseille de se rendre en Bretagne, où il noue de profondes amitiés, notamment avec Moret et Maufra.

Des tendances impressionnistes accusées

Loiseau est pour l'essentiel un paysagiste. Il fera de nombreux passages au Cap Fréhel, en 1904 -date de création de cette oeuvre- puis en 1909 et en 1918.

Au sein du groupe de Pont-Aven, il est celui dont les tendances impressionnistes sont les plus accusées et donc le moins sensible aux principes du synthétisme.

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés