Mathurin Méheut, maître de l'instantané

Mathurin Méheut, maître de l'instantané

Chacune des oeuvres de Mathurin Méheut offre cette particularité étonnante d'être immédiatement reconnaissable : c'est un Méheut ! Pourtant peu d'artistes ont été aussi féconds que Méheut qui, toute sa vie, a accumulé des milliers de dessins.

Publié le 22/06/2018
A- A+

Que ne connaît-on pas encore de l'oeuvre de Mathurin Méheut, disparu en 1958 ? Pourtant, après 180 expositions déjà organisées, soit au musée de Lamballe, soit à l'extérieur, depuis plus de 30 ans, il semble au contraire qu’elle soit à redécouvrir tous les ans.

Une question d'attitudes...

Cette année, le musée a choisi d’exposer près de 200 oeuvres où l'artiste, avec son sens de l’observation, croque le geste de l’homme et de la femme. C'est presque une démarche d'ethnologue qui caractérise le travail de Mathurin Méheut tant il s'évertue à dessiner ses contemporains en costume, dans le travail ou le repos.

« Attitudes » : c'est le thème de l'exposition qui succède aux « Décors marins » de 2004; elle aura néanmoins un goût particulier pour les amoureux du musée et de Mathurin Méheut.

Ce musée existe depuis 1972 à Lamballe, dans une vieille maison à colombages.

Rechercher un hébergement à proximité
À découvrir aussi : Les peintres bretons
Contenus sponsorisés