Roussin, le réaliste

Roussin, le réaliste

Victor Roussin (1812-1903) a peint toute sa vie avec amour et réalisme la Bretagne et ses paysans.

Publié le 24/05/2018
A- A+

Elève de Lapito et Evariste Luminais, il fut avocat, directeur des Domaines, député du Finistère et épousa la fille adoptive du général Cambronne. Quimpérois de naissance, il élit domicile au château de Kéraval, en Plomelin, où il décède en 1903.

Dans son oeuvre, on relève un réel souci ethnographique et une grande tendresse pour ceux dont il se plaît à fixer la vie, les coutumes et les drames. « Les noces de Corentin Le Guerveur et d'Anne-Marie Kérinvel » est son tableau le plus connu. Il représente avec une grande précision une noce en Cornouaille, avec ses riches costumes, célèbres pour leurs couleurs et leurs broderies.

La Bretagne a toujours connu des noces imposantes où, parfois, plus d'un millier de personnes étaient conviées à participer aux réjouissances qui duraient habituellement trois jours.

Aussi vivante qu'une photographie

Il pourrait s'agir des noces de son fermier, et le seul homme qui soit représenté en habit serait un autoportait du peintre. Aussi vivante qu'une photographie, cette huile donne une multitude de détails sur ce moment festif. Un drap blanc est tendu sur les murs de la pièce pour rendre le cadre plus agréable. On reconnaît les faïences de Quimper, ainsi que les différents mets servis. On aperçoit un des convives, pris de boisson et affalé sur la table tandis que deux sonneurs assis en hauteur animent ce repas de fête.

Rechercher un hébergement à proximité
À découvrir aussi : Les peintres bretons
Contenus sponsorisés