Crêpe au beurre et sa crème à la sardine

Crêpe au beurre et sa crème à la sardine

Un été sans crêpe, ce n’est pas un été breton ! Voici une recette qui se déguste en repas ou à l’apéro. À réaliser chez soi, sur les conseils de Nathalie Beauvais, chef du « Jardin Gourmand » à Lorient.

Crêpe au beurre et sa crème à la sardine (Photo Pierre Pelletier/ Trop Mad !)

Pour 3 personnes

Ingrédients

3 crêpes de sarrasin
1 boîte (115 g) de sardine à l’huile
1 botte de ciboulette
½ botte de persil plat
3 cl de crème fraîche
45 g de beurre
1 citron
Sel, poivre

Préparation

Crème de sardine : verser les sardines à l’huile et leur huile dans le bol d’un mixeur électrique.
Ajouter la ciboulette et le persil ciselé (conserver quelques brins pour la décoration), la crème, saler et poivrer.
Mixer jusqu’à l’obtention d’un hachis homogène. Vérifier l’assaisonnement et réserver dans un bol.
À défaut de mixeur électrique, faire le mélange à l’aide d’une fourchette.

Crêpe : dans une poêle, verser 15 g de beurre et cuire la crêpe pliée en quatre jusqu’à ce qu’elle dore et croustille (environ 5 min). Disposer la crêpe sur une assiette et dresser au centre une belle quenelle de crème de sardine et sur le côté un quartier de citron. Décorer avec les brins de ciboulette et de persil.

Version apéro

Servez la crème de sardine en apéritif accompagnée de chips de sarrasin dont voici la recette :
Beurrez une crêpe de sarrasin sur toute la surface, coupez-la en petits triangles. Posez les triangles sur la plaque du four et faites les dorer dans un four très chaud (220 °C) pendant 1 à 3 minutes. Ils doivent devenir croustillants. Les débarrasser sur une assiette.

L’astuce de Nathalie Beauvais

Pour que la crêpe de sarrasin ne soit pas trop sèche une fois réchauffée, n’hésitez pas à l’humidifier avec un peu d’eau juste avant de la mettre dans la poêle. Quant à la sardine à l’huile, choisissez une boîte d’une bonne conserverie bretonne… Les sardines sont peut-être plus chères mais la recette et la qualité du poisson sont vraiment « Trop Mad » !

Avec un petit verre de…

Un vin blanc sec, un vin de Loire avec le cépage Melon de Bourgogne (Muscadet) ou le Chenin associé au Chardonnay et au Sauvignon comme dans les vins des Fiefs Vendéens par exemple.

Recette élaborée par Nathalie Beauvais, chef du Jardin Gourmand à Lorient et extrait de son livre « Simplement Mad ».

Contenus sponsorisés