Visiter les Monts d’Arrée, le toit de la Bretagne

Visiter les Monts d’Arrée, le toit de la Bretagne

Du Finistère et de la Bretagne, les touristes ne connaissent bien souvent que le littoral. Qui pourrait leur en vouloir ? Il est vrai que nos côtes sont splendides pour la plupart. Mais c’est bien au cœur des terres et de la Bretagne méconnue que se dressent les Monts d’Arrée et ses roc’h. Gigantesque terrain de jeu où rocaille et tourbière cohabitent dans une lande quasiment vierge, les Monts d’Arrée profitent aux randonneurs, vététistes et autres sportifs qui souhaitent profiter d’un (grand) bol d’air frais.

Publié le 18/11/2020
Modifié le 18/11/2020
A- A+
Vue sur les Monts d'Arrée, un paysage désert et rocheux. La lande à perte de vue
©Pollux Bigorneau

Présentation des Monts d’Arrée

Les Monts d’Arrée sont un massif montagneux situé dans le Finistère, en Bretagne occidentale. Ils marquent une frontière naturelle entre le Pays de Léon et la Cornouaille et, par extension, entre le Finistère Nord et le Finistère Sud. Particulièrement privilégiée par les promeneurs, randonneurs, cyclistes et autres aventuriers, cette chaîne montagneuse attire pour ses paysages lunaires et uniques. Avec leur flore dépouillée, leurs landes et leurs tourbières presque immaculées, les paysages des Monts d’Arrée peuvent parfois s’apparenter à ceux d’Écosse.

Les Monts d’Arrée sont anciens. Tellement anciens que plusieurs millions d’années d’érosion ont eu raison de leur ancienne grandeur. En effet, il y a 300 millions d’années, les monts tutoyaient les 3000 mètres de hauteur. Désormais, ils culminent à 385 mètres. Pas assez pour skier mais largement suffisant pour des randonnées inoubliables !

Les roc’h des Monts d’Arrée

Les roc’h des Monts d’Arrée constituent le toit de la Bretagne. Tous sont à découvrir. En voici les principaux :

Roc’h Trevezel

Le Roc'h Trévezel dans les monts d'Arrée avec vue sur le roc'h Trédudon
©Elke et Ray

Le Roc’h Trevezel est situé sur la commune de Plounéour-Ménez et se trouve être l’une des hauteurs les plus visitées des Monts d’Arrée. Du haut de ses 384,89 mètres, il surplombe le pays de Léon d’une vue splendide.

Roc’h Ruz

Moins connu, il s’agit du point culminant de la Bretagne. Avec ses 385,01 mètres de hauteur, il ne dépasse le Roc’h Trevezel que d’une dizaine de millimètres. Le « roc rouge » se trouve également sur la commune de Plounéour-Ménez. Pour plus de détails sur le plus haut sommet breton, retrouvez notre article sur le sujet.

Roc’h Trédudon

Le Roc’h Trédudon est connu pour son émetteur de transmission hertzienne TDF. Du fait de sa hauteur à 383,19 mètres et de sa formation, le roc permit aux bretons d’accéder aux ondes radios et de télévision. Trédudon fut le lieu d’un attentat en 1974 organisé par le FLB, un mouvement indépendantiste breton. Plusieurs bombes ont détruit l’antenne, privant ainsi toute la basse Bretagne de télévisions pendant plusieurs semaines.

Mont Saint-Michel de Brasparts

La tourbière du Yeun Elez avec au fond le mont saint-michel de brasparts, dans les Monts d'Arrée

Le Mont Saint-Michel de Brasparts est une destination touristique à lui tout seul. Situé à Saint-Rivoal, il doit son nom à la commune voisine de Brasparts dont la paroisse comprenait le mont jusqu’en 1925. La vue imprenable à 360 degrés permet d’apprécier le lac de Brennilis et les tourbières du Yeun Ellez. La chapelle en son sommet témoigne d’une vénération plus ancienne et les légendes ne manquent certainement pas. Saint-Michel de Brasparts est un lieu privilégié par les conteurs.

Tuchenn Kador

Le Tuchenn Kador, ou Ménez Kador, est le second plus grand  sommet de Bretagne, du haut de ses 384,91 mètres, soit 10 millimètres en dessous du Roc’h Ruz. Il fut autrefois considéré comme le plus haut mais les nouvelles mesures GPS constatent qu’il s’abaisse plus vite. Vous pouvez le traverser lors d’une balade entre Sizun et Botmeur.

Les villes des Monts d’Arrée

Les villes et bourgs des Monts d’Arrée sont des points plus ou moins dynamiques (restauration, gîte, offices du tourisme…) sur lesquels s’appuie l’activité touristique. Elles sont souvent le point de départ de nombreuses balades et toutes méritent d’être visitées. Voici toutes les villes des Monts d’Arrée d’ouest en est :

  • Lopérec: le bourg a conservé l’aspect qu’il possédait à la fin du 19ᵉ siècle avec ses manoirs, son église Saint-Perec et sa chapelle Saint-Guénolé. Quatre sentiers de randonnées traversent la commune.

  • Sizun: Aux abords des Monts d’Arrée, Sizun possède un enclos paroissial du 17ᵉ siècle particulièrement sophistiqué et dont la porte triomphale est typique de la Renaissance en Bretagne.

  • Brasparts: Ne manquez pas l’alignement mégalithique de la Noce de Pierre où plus de 80 menhirs sont classés monuments historiques

  • Saint-Rivoal : On y vient pour le fameux Mont Saint-Michel de Brasparts et sa splendide vue. La maison « Cornec » est le plus bel exemple d’une maison typiquement bretonne. Avis aux curieux !

  • Commana: Situé à l’entrée du Parc naturel régional d’Armorique, la petite ville accueille l’écomusée des Monts d’Arrée : le village de Kerouat. Ce village du 19ᵉ siècle excellemment bien préservé permet de se rendre compte du quotidien des meuniers de cette époque.

  • Botmeur: fief appartenant jadis aux seigneurs du Botmeur, il est possible d’observer les vestiges du manoir du 15ᵉ siècle. Il est un point de départ vers le Ménez Kador (Tuchenn Kador)

  • Loqueffret: terres des pilhaouerien, ces chiffonniers des Monts d’Arrée qui vendaient de tout et de rien pour survivre sur ces terres arides. Un musée leur est dédié.

  • La Feuillée : elle possède le titre de « plus haute commune de Bretagne », perchée entre 192 et 381 mètres de hauteur. La Feuillée est un coin de verdure où se mêlent bocages, collines et prairies.

  • Brennilis: Pour les amateurs de tourisme industriel, c’est l’occasion de voir la réhabilitation d’un ancien site nucléaire en une zone touristique et écologique. Le lac artificiel de Brennilis, qui alimentait autrefois la centrale, est désormais fondu dans le décor des tourbières du Yeun Ellez et du Vénec.

  • Plouénour-Ménez: Territoire du point culminant de la Bretagne : le Roc’h Ruz. La commune est également le point de départ pour une balade dans la tourbière du Diry

  • Berrien: Après avoir vu de vos yeux le menhir de Kerampeulven et ses 6 mètres degranit, allez faire une randonnée dans la lande. Attention à ne pas endommager l’asphodèle d’Arrondeau, une plante protégée tant elle est rare.

  • Huelgoat: la ville principale des Monts d’Arrée. La forêt d’Huelgoat avoisinante est souvent considérée comme l’authentique forêt de Brocéliande provenant des légendes arthuriennes. Ne manquez surtout pas de voir la Roche Tremblante qui vacille d’une simple pression de la main.

  • Plouyé: Appartenant au canton d’Huelgoat, Plouyé possède de nombreuses petites chapelles ainsi qu’une croix blanche (Croix-Neuve) apparentée à la fameuse légende de la Dame Blanche

  • Locamaria Berrien : Si vous n’avez pas peur des chauves-souris, il vous est possible de parcourir les anciennes galeries minières ainsi que l’espace muséal minier où l’argent était extrait dès l’Antiquité.

  • Scrignac: son nom provient de skrigneg qui signifie pentu, rocheux et aride en breton, en témoigne la réserve naturelle de Vergam. Na passez pas à côté de l’étrange chapelle Koat-Keo, de style néo-breton, construite en 1937 sur les vestiges d’une trêve bien plus ancienne

  • Bolazec: proche des landes de Corn ar Harz et de l’enceinte fortifiée de Castel ar Vouden, Bolazec est un petit village paisible.

Faire une randonnée dans les Monts d’Arrée

Balade à travers la lande

Les Monts d’Arrée sont un formidable terrain de rando, en témoignent les 24 circuits de randonnées pédestres. De Lopéréc à Bolazec, des parcours de 5 km à 22 km sont à votre disposition toute l’année pour une balade hors du temps. Pour tout savoir des randonnées pédestres dans les Monts d’Arrée, nous vous conseillons la lecture guide officiel de la Fédération Française de Randonnée : « Le Parc naturel régional d’Armorique… à pied ». Souvent, les balades contées offrent une nouvelle perspective à la rando. L’occasion de découvrir la Bretagne intérieure au travers des légendes locales narrées par nos conteurs.

La tourbière Yeun Elez et le "réservoir de Saint-Michel" (Lac de Brennilis).
©Kergourlay

Le GR380, au départ de Morlaix, traverse la quasi-entièreté des Monts d’Arrée, depuis Scrignac jusqu’à Brasparts en passant par tous les points d’intérêts comme la forêt d’Huelgoat, le lac de Brennilis ou les différents roc’h et monts. Si vous comptez tous faire d’une traite, prévoyez des arrêts étapes en camping ou hôtel !

Rando VTT dans les Monts d’Arrée

Avec son fort dénivelé (le plus important de Bretagne) le domaine des Monts d’Arrée est un terrain de jeu particulièrement apprécié des cyclistes. Descendez depuis le toit de la Bretagne et ses 385 mètres sur des pentes raides et escarpées à travers les crêtes et les bois. Parfois techniques, toujours dépaysants, les parcours VTT sont légion parmi les monts. Les vététistes se rassemblent autour de l’événement Les Roc’h des Monts d’Arrée qui est organisé tous les ans depuis 1998 par des bénévoles affiliés à la FFCT (Fédération Française de Cyclotourisme) ainsi qu’au Comité de Cyclotourisme du Finistère. Les Ro’ch sont ouverts à tout le monde, en famille, entre amis ou en solo, que vous soyez chevronné ou amateur.

Trouver un camping dans les Monts d’Arrée

Camping vers Huelgoat

Camping du Lac
Route du Fao, 29690 Huelgoat
https://mairie-huelgoat.fr/hébergement/camping-municipal.html
09 83 57 28 38

Le camping se trouve sur les rives du lac d’Huelgoat, le long de la rivière du Fao. Il possède l’avantage d’être à la fois entouré de verdure et de se situer à quelques pas du centre et des commodités de la plus grande ville des Monts d’Arrée.

 

Camping La Rivière d’Argent
La Coudraie, 29690 Huelgoat
https://www.larivieredargent.com/
02 98 99 72 50

La Rivière d’Argent se jette, à l’instar du Fao, dans le lac d’Huelgoat.  Le camping n’est certes pas au bord de celui-ci mais possède une piscine couverte et chauffée ainsi qu’un centre de location de VTT, parfait pour aller parcourir la forêt d’Huelgoat ou la vallée des Saints.

 

Camping à la ferme vers Brasparts

La Ferme de Tuchennou
Tuchennou, 29190 Brasparts
http://www.lafermedetuchennou.com/
06 08 93 78 61

Le camping à la ferme est une façon totalement différente de passer une nuit en Bretagne. Loin des campings qui privilégient les activités et animations en tous genres, la ferme de Tuchennou met en valeur l’authenticité, le calme et le repos. Située sur Braspart, à l’ouest des Monts d’Arrée, la ferme est tenue par une famille bretonne qui se fera un plaisir de vous faire découvrir leur coin de campagne.

 

Camping vers Sizun

Camping Municipal de Sizun
815 Impasse de la Vallée, 29450 Sizun
http://www.mairie-sizun.fr/fr/information/83068/le-camping-municipal
02 98 24 11 43

Au bord de l’Elorn, le camping municipal de Sizun est ouvert en temps normal d’avril à septembre et met à disposition ses 29 emplacements pour les tentes, camping-cars et autres caravanes. Le camping des Monts d’Arrée est situé à 500 mètres du centre du Sizun.

 

Camping Le Drennec
Plan d'Eau du Drennec, 29450 Commana
https://www.campingledrennec.com/
02 98 79 04 08

Entre Commana et Sizun, le lac du Drennec offre un cadre tout à fait approprié pour les activités de plage, la pêche, la voile et bien entendu les randonnées qu’elles soient VTT, pédestres ou équestres. Il est possible de « glamper » dans les hébergements insolites que constituent les trois tentes romantiques meublées.

 

Campings vers le lac de Brennilis

Camping Municipal de Brennilis
Nestavel Bras, 29690 Brennilis
02 98 99 66 57

Le camping municipal de Brennilis se situe au bord du lac artificiel du même nom et possède une aire de jeu pour les enfants. La baignade est non surveillée et le terrain permet d’accueillir 40 familles.

 

Camping Municipal de Botmeur
02 98 99 63 06

Ouvert de juin à septembre, le camping municipal de Botmeur peut accueillir 15 familles au cœur de ce petit village de charme. Une balade de 2 km est nécessaire pour atteindre le réservoir Saint-Michel (Lac de Brennilis).

Rechercher un hébergement à proximité
À découvrir aussi : Massif Armoricain
Contenus sponsorisés