Les vieux quartiers – Rennes

Les vieux quartiers – Rennes

Déjà au Moyen Âge, Rennes partage avec Nantes l’honneur d’abriter cour et administrations ducales. Après le traité d’Union de la Bretagne et de la France de 1532, elle accueille le gouverneur et l’intendant qui, au nom du roi, dirigent la province. Aujourd’hui capitale de région, elle abrite des témoins de sa riche histoire

Publié le 01/08/2018
A- A+

Seule rescapée des entrées médiévales, la porte Mordelaise introduit le visiteur dans les quartiers anciens. Ruelles et placettes font voisiner les logis à pans de bois et les orgueilleux hôtels des membres du Parlement. Édifiée entre le XVIe et le XIXe siècle, la cathédrale Saint-Pierre déploie un classicisme très “ romain ” qui tranche avec le gothique habituel des sanctuaires bretons. Face aux hôtels de La Noue et Racapé de La Feuillée de la place des Lices, on se replonge en imagination dans la cité d’avant le terrible incendie de 1720 qui ravagea dix hectares du centre. Reconstruit après le sinistre, le centre de Rennes se voit doter d’une vaste place accueillant l’hôtel de ville, élevé sous Louis XV par l’architecte Jacques Gabriel. Au siècle suivant, les courbes élégantes du théâtre de style néo-palladien, aujourd’hui opéra, lui font un heureux contrepoint.

Au gré des rues et places largement piétonnières, il fait bon flâner, jouir d’une terrasse ensoleillée, déguster la fameuse galette-saucisse dans une crêperie de la place Sainte-Anne.

Marché des Lices tous  les samedis matin

Office de tourisme : 11, rue Saint-Yves, 35000 Rennes, 02 99 67 11 11, www.tourisme-rennes.com

Texte d’Annick Fleitour extrait du hors-série Les 100 merveilles de la Bretagne (été 2017)

Photo : Jacqueline Piriou / CRTB

 

Contenus sponsorisés