Batz, un jardin posé sur les flots

Batz, un jardin posé sur les flots

L'île de Batz, particulièrement calme et reposante, offre aux regards, une fois passé son petit bourg, un paysage de dunes et de sentiers sablonneux alternant avec une côte parfois plus sauvage.

L'île de Batz, en breton Enez Vaz, est séparée de Roscoff par un chenal de deux kilomètres. La traversée dure environ un quart d'heure. D'une superficie de 320 hectares, elle s'étire sur 3,5 kilomètres de long et sur 1,5 kilomètre de large. Le dépaysement et le calme sont assurés.

Peu après l'embarcadère de Pors-Kernoc, le bourg vous accueille. Les petites maisons aux jardinets fleuris se déclinant au fil de ruelles : les pins, les tamaris et les palmiers composent un tableau plein de charme. La vue sur le chenal peuplé d'îlots rocheux rappelle que l?on a quitté le continent. La visite du phare est particulièrement intéressante. De là haut -eh oui ! il faut monter 195 marches-, le panorama permet de bien comprendre la configuration de l'île mais aussi sa façon de vivre.

Une île encore cultivée

Les 180 hectares cultivés semblent couvrir la quasi-totalité de la superficie, montrant bien que les Batziens sont plus des terriens que des marins. Champs de pommes de terre, de salades, de choux, de tomates, les primeurs sont connus pour leur qualité et leur précocité du fait du micro-climat. Les chevaux que l'on voit de-ci, de-là, participent toujours à la vie agricole.

Le sentier côtier permet de faire le tour de l'île, d'apprécier la diversité des paysages et la richesse de la faune et de la flore. La côte nord-ouest, plus sauvage et plus rocheuse, contraste avec le littoral sud-est et ses plages. Les 'amoureux' trouveront un banc entre la maison du Corsaire et le fort. Mais vous pouvez aussi faire une pause devant le trou du serpent, où daint Paul-Aurélien précipita, selon la légende, le dragon qui terrorisait l'île.

Le jardin Georges-Delaselle vous dépaysera encore plus grâce à sa collection botanique qui compte plus de 1.500 espèces originaires de tous les continents (tél. 02.98.61.75.65).