L'Île Callot et ses marées

L'Île Callot et ses marées

Située au nord de la presqu'île de Carantec, l'île Callot est la plus grande île de la baie de Morlaix (47 hectares). Accessible à pied ou en voiture par une chaussée submersible, elle est constituée de massifs granitiques reliés entre eux par des cordons de dunes, visibles à marée basse.

A marée haute, les deux passages sont engloutis et Callot redevient l'île qu'elle est. Callot à marée basse, c'est un nouveau monde qui se découvre, et parfois jusque très loin.

Les alentours de Callot sont, depuis des siècles, le paradis des pêcheurs à pied de toute la région. Les vastes étendues de son estran, particulièrement riches -on y ramasse tantôt la palourde, tantôt les huîtres- étaient très utilisées par les goémoniers au début du XXe siècle : Callot était alors un haut-lieu de la récolte du varech, surnommée «le village des goémoniers ».

Un monument classé perdu dans la lande Callot est une île qui présente de nombreux contrastes : elle mêle urbanisme résidentiel au sud (une vingtaine de Callotins y résident à l'année), à un espace plus sauvage au nord, recouvert de landes, où se trouvent la chapelle Notre-Dame et son clocher remarquable, datant du XVIIe siècle, qui fut l'un des premiers monuments historiques classés de France, en 1914.

Elle reste encore aujourd'hui un lieu de pèlerinage très populaire.

Le paradis des randonneurs

La richesse granitique de l'île a longtemps fait sa richesse économique. Pendant des siècles, l'estran a abrité des dizaines de carrières de granit, très recherché comme pierre de taille. Le viaduc de Morlaix et la Manufacture des tabacs en sont de magnifiques exemples.

Ses usages anciens ont permis à l'île de se faire une réputation... qui se poursuit aujourd'hui, puisqu'elle est devenue le paradis des randonneurs. Deux heures suffisent à faire le tour de l'île, en total dépaysement, et permettent d'apercevoir la grande variété d'oiseaux présents, nichés dans le chapelet de criques sableuses.

L'île est accessible deux heures avant la marée et deux heures après, selon les coefficients de marée.

Contenus sponsorisés