Morlaix

Morlaix

Cette ville est née d'une géographie propice au développement des activités humaines. Trois collines, trois vallées, et la mer qui vient dans la ria mêler ses eaux à celles de la rivière.

© BOURCIER Simon

Il n'en fallait pas plus pour y planter un château fort (disparu). En contre-bas la ville commerçante se développe autour du port. Puis Morlaix, à l'étroit, va monter par d'étroites venelles et escaliers à l'assaut des collines. Cité prospère du 13e au 16e siècle, la ville s'agrémente de belles demeures et de remparts. Mais régulièrement victime d'incursions ennemies, elle se dote en 1542 d'un outil défensif à l'entrée de la baie : le château du Taureau. Après une histoire mouvementée, la forteresse restaurée, ouvre ses portes au public. Spectacles, animations, visites y sont organisés.

La Manu et le Viaduc

Symboles de la ville, l'ancienne manufacture de tabac a vu le jour en 1740 sur les quais, quant au Viaduc ferroviaire il enjambe la ville depuis 1863. Le premier étage est accessible et offre une belle vue sur la ville. Autres richesses de la ville : les églises, fontaines, couvents et les pittoresques venelles.

Le Théâtre à l'italienne

Construit en 1888, ce théâtre est classé Monument Historique, y compris sa cage de scène et ses machines. Exemple typique des théâtres à l'italienne de la IIIe république, il est l'un des rares à avoir conservé son aspect intérieur, ses dispositions et mécaniques d'origine.

Morlaix, la Maison Pénanault

Sur les quais, ce manoir de la fin du 16e siècle cache de belles surprises architecturales  comme son escalier monumental, sa salle de réception, ses jardins en terrasses (non accessibles), sa galerie couverte ou encore une charpente unique en Bretagne (à découvrir lors des visites guidées). Ce lieu abrite l'office de tourisme, des expositions temporaires et une exposition permanente “Laissez-vous conter le pays de Morlaix”. 10, place Ch. de Gaulle – T.02 98 62 14 94

Les maisons à Pondalez

Le commerce du lin a fait la prospérité de Morlaix et favorisé les échanges. Sous ces influences, l'architecture a pris ici un aspect original : les maisons “à lanterne”. Ces maisons à pans de bois, aux façades à encorbellement et intérieurs richement sculptés, devinrent le type dominant de l'architecture bourgeoise de la ville du 15e au 18e  siècle. Deux de ces maisons se visitent. Celle de la Grand Rue, siège actuel du Musée de Morlaix, et la Maison dite de la Duchesse Anne sur la place Allende.

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés