Fougères, gardienne de Bretagne

Fougères, gardienne de Bretagne

Ville carrefour aux frontières du Maine et de la Normandie, Fougères joue toujours les fières gardiennes des Marches de Bretagne, dressant son château millénaire sur les bords du Nançon.

Remparts et maisons à pans de bois

Du quartier médiéval, rejoignez la Ville Haute en empruntant la ruelle des Vaux. Vous longerez ainsi les remparts. Vous pouvez aussi passer par le jardin public -très beau belvédère dont la vue a inspiré Balzac pour son roman 'Les Chouans'-, après la place du Marchix. Cette dernière vaut le détour pour ses belles maisons du XVIIe siècle aux façades à pans de bois.

La maison de Savigny accueille de plus ici en été diverses expositions. L'église Saint-Sulpice (XIVe, XVe), l'église Saint-Léonard (XIIe-XVIIe, XIXe) méritent le détour de même que le beffroi, le premier édifié en Bretagne en 1397. Ne manquez pas de vous promener également dans les jardins sous les remparts. Autre panorama : la butte à Bigot, à laquelle vous accèderez par la rue de Lusignan.

Le musée Emmanuel de la Villéon,  51, rue Nationale, accueille une centaine de toiles de ce peintre (1858-1944). L'atelier-musée de l'Horlogerie se tient 37, rue Nationale (tél. 02.99.99.40.98).

La forêt de Fougères est un superbe massif de chênes et de hêtres qui s'étend sur 1.500 hectares. Là, le cordon des Druides est un bel alignement de 50 menhirs en quartz. Ses étangs et sa base de loisirs de Chênedet invitent à la détente et aux parcours sportifs.

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés