Connaissez-vous la Riviera lorientaise ?

Connaissez-vous la Riviera lorientaise ?

Dans son dernier numéro, Bretagne Magazine part à la découverte de la Riviera lorientaise, la côte qui va de Larmor-Plage à Guidel, à la frontière du Finistère.

Publié le 28/09/2020
A- A+
Emmanuel Berthier

De la Laïta, qui fait frontière avec le Finistère, aux rives du Ter, défunte rivière qui se jetait dans la rade de Lorient, la côte déploie une belle variété de paysages naturels. Entre les falaises et les pointes rocheuses, de longues plages de sable fin s’étirent au soleil du midi. Surfeurs et kitesurfeurs font le spectacle pour les amateurs de bronzette. Si le territoire est encore parsemé de quelques pierres levées, il compte toujours nombre d’églises, de chapelles, de calvaires, de lavoirs et de manoirs, auxquels se sont ajoutés, au 18e siècle, trois forts côtiers dédiés à la protection de Lorient. Le tourisme a apporté ses touches caractéristiques de chaque époque : somptueuses villas balnéaires au 19e siècle à Larmor et cités de vacances au 20e siècle à Guidel.

Les bombardements de 39-45 ont sérieusement affecté ce territoire. Après la guerre, des baraques d’hébergement d’urgence ont ainsi été construites à proximité du château de Soye, en Plœmeur, où une association mémorielle œuvre à la sauvegarde de trois maisonnettes, toujours équipées de leur mobilier fifties. Une autre équipe travaille à la transmission d’un temps où les carrières des kaolins employaient 600 personnes.Très active sur le plan économique, cette riviera lorientaise voit sa population (42 000 habitants) augmenter l’été dans des proportions raisonnables. Tout ce monde se croise gaiement sur les marchés et les terrasses de cafés et de restaurants, le long de la côte, en contemplant d’incandescents couchers de soleil.

Rechercher un hébergement à proximité
À découvrir aussi : Les Incontournables de Bretagne Magazine
Contenus sponsorisés