Les criques de la « Riviera bretonne »

Les criques de la « Riviera bretonne »

À en croire les familiers de la frange littorale qui s’étend de la pointe de Mousterlin à la presqu’île du Cap-Coz, en passant par la pointe de Beg-Meil, ils ont trouvé ici rien de moins que le paradis. La côte fouesnantaise joue depuis longtemps les séductrices. Déjà, à la Belle Époque, elle a conquis un Marcel Proust, une Sarah Bernhardt et nombre de familles fortunées d’aristocrates et d’industriels qui y ont élevé des villas aux allures de manoirs.

Emmanuel Berthier / CRTB

Ces rivages déroulent désormais pour tous leurs longues plages de sable fin ombragées par les pins, leurs petites criques abritées entre deux mini-falaises boisées et leur campagne bocagère ponctuée de vergers. À chacun, ils offrent les plaisirs de la baignade sur la plage poudreuse du Cap-Coz et dans les criques aux eaux turquoise de Bot-Conan. Au menu des sportifs, ils proposent voile, kayak ou randonnée sur le GR34.

Pour finir en gerbe généreuse, grève et arrière-pays se révèlent aux amoureux de la nature et accordent aux plus patients le fourmillement de l’estran et la touffeur des marais et des bois. À quelques brasses du Cap-Coz, Port-la-Forêt (en La Forêt-Fouesnant) ne se contente pas d’être l’un des ports de plaisance les plus importants de Bretagne. Il s’est affirmé comme un temple atlantique de la voile et, grâce à son pôle Finistère Course au large, une pépinière de champions des vastitudes marines.

Y aller : depuis Quimper par la D 45

Office de tourisme de Fouesnant : 4, espace Kenévéleck, Fouesnant, 02 98 51 18 88,

Extrait du hors-série Les 100 merveilles de la Bretagne (été 2017)

À découvrir aussi : Les Incontournables de Bretagne Magazine
Annick Fleitour
Annick Fleitour
Annick Fleitour
Annick Fleitour
Annick Fleitour
Annick Fleitour
Annick Fleitour
Contenus sponsorisés