Hiver au Jacobins de Rennes

Hiver au Jacobins de Rennes

Pour sa deuxième saison, le centre des congrès accueille, notamment, la deuxième édition des Beaux jours de la danse, en janvier. Et la musique classique n’est pas en reste.

Les beaux jours de la danse

Organisée les 26 et 27 janvier au couvent des Jacobins, la deuxième édition des Beaux jours de la danse propose trois représentations, quinze cours de danse sociale (tango, swing, charleston, lindy hop), trois workshops danse classique avec le Jeune ballet espagnol de la compagnie EBB, une masterclass avec le danseur étoile et chorégraphe Jean-Philippe Dury et une soirée organisée autour de deux dance floor et de démos de danse.

Parmi les spectacles, Los abrazos, le 26 janvier, mêle le tango argentin et la danse contemporaine à travers, « un dialogue sensible et complice entre deux danseurs et deux musiciens » sur un « plateau dépouillé de tout artifice », dixit le « pitch ».

Women, également programmée le 26 janvier, est une représentation chorégraphique et musicale créée
par Jean-Philippe Dury. Elle rassemble vingt jeunes danseuses venues de huit pays qui rendent hommage aux femmes, allant de la poétesse chinoise Qiu Jin, exécutée en 1907 à la chanteuse de rap Gata-Cattana, disparue en 2017. A travers cette déambulation, « Women nous emporte dans un tourbillon de mémoire collective où le passé côtoie le présent », peut-on lire sur la présentation. Le 27 janvier, Gala d’étoiles, « un concentré d’excellence accessible à tous », est le point d’orgue du festival. Il permet de découvrir les meilleurs artistes de l’Opéra de Paris et de la compagnie Julien Lestel.

Musique classique

Pour ouvrir sa saison hivernale, le couvent accueille la prestigieuse violoniste américaine Rachel Barton-Pine, pour une passerelle improbable entre classique et rock’n’roll via un spectacle intitulé Roll over Beethoven. Quand les classiques de Beethoven rencontrent Nirvana et Metallica… Plus académique, l’Âme romantique invoquera l’esprit de Brahms les 9 et 10 janvier avec le piano d’Anne Quéfellec. Les 20 et 21 février, l’Orchestre symphonique de Bretagne (OSB) invite pour la première fois à Rennes la violoniste Nicola Benedetti, l’une des meilleures solistes de sa génération. Et pour clôturer l’hiver en beauté, Grant Llewellyn, directeur musical de l’OSB, invitera les légendes celtes les 6 et 7 mars à la table d’un spectacle intitulé Druides et dragons.

Contenus sponsorisés