Randonnées au Yeun Elez. Une boucle balisée de 140km

Randonnées au Yeun Elez. Une boucle balisée de 140km

Les paysages emblématiques du Yeun Elez attirent déjà des randonneurs. L'achèvement tout récent d'un sentier balisé de 140km doit permettre de décupler cette fréquentation, synonyme de vitalité pour les huit bourgs concernés.

Publié le 23/10/2020
A- A+

Les paysages emblématiques du Yeun Elez attirent déjà des randonneurs. L'achèvement tout récent d'un sentier balisé de 140km doit permettre de décupler cette fréquentation, synonyme de vitalité pour les huit bourgs concernés.

Ça n'a l'air de rien, un chemin. Mais dans la bouche de Jean-Yves Crenn, le maire de Lopérec(29), ce n'est, ni plus ni moins, que la mémoire d'un pays qui lézarde dans nos campagnes, au même titre qu'un monument. «Chaque chemin a son histoire. Certains apparaissent sur les vieux cadastres datant d'avant la Révolution. Cela veut dire que des générations entières les ont utilisés pour aller à l'école, à la foire, peut-être aussi à la guerre». Ce patrimoine, celui qui préside aussi la petite communauté du YeunElez, s'est juré, non seulement de le sauvegarder mais aussi de le valoriser. Avec une idée fixe, celle d'amener des visiteurs dans les huit communes, afin qu'ils contribuent à faire fonctionner les commerces, souvent portés à bout de bras par les collectivités. Il y a cinq ans, est donc née l'idée de réaliser un chemin communautaire de 140km arrosant les huit bourgs de la communauté, plutôt bien fournis en chambres d'hôtes.

Cinq ans de travail

Un travail de longue haleine quand on pense qu'il a fallu répertorier chaque chemin, puis s'assurer de la légalité de chaque passage; mais aussi faire en sorte de réduire à la portion congrue les parcours routiers; ne contourner aucun point de vue et, quand cela était possible, s'approcher au maximum des sites patrimoniaux. Aujourd'hui, la boucle est presque bouclée. «Le premier balisage est effectué, couleur rose fluo. Gwénaëlle Benoit, employée six mois par la communauté, achève actuellement un topo-guide. Et bientôt, nous installerons des panneaux sur le tracé». Et quel tracé! Unique et somptueux. Du Roch Trédudon, un des points culminants des monts d'Arrée, jusqu'à la forêt du Cranou, dominant la rade de Brest du côté du Menez Meur entre crêtes et vallées, landes et tourbières, le regard se perd dans l'immensité des paysages.

Trois des plus beaux bourgs du Finistère

En laissant derrière soi Brennilis et son allée mégalithique, il devient possible de longer le lac Saint-Michel avant de franchir, à travers la lande, le ruisseau de Roudouhir. Après Botmeur, on remonte vers le Menez Cador et le sommet du Mont Saint-Michel de Brasparts, avant de plonger vers le bourg de Saint-Rivoal. Le temps de longer la rivière du Rivoal, on reprend de la hauteur jusqu'à la limite de Hanvec. On s'engouffre alors au cœur de la forêt du Cranou, avant de rejoindre une autre crête offrant un panorama à 360 degrés sur les Montagnes noires d'un côté, la presqu'île de Crozon de l'autre. Et le charme continue entre Lopérec et à Brasparts, puis jusqu'à Loqueffret, où l'on serpente sur le tracé de la voie ferrée qu'empruntait jadis le petit train. Magie supplémentaire: les bourgs. N'oublions pas que Saint-Rivoal, Lopérec et La Feuillée ont été répertoriés parmi les 29 plus belles communes du Finistère par le comité départemental du tourisme. Les deux dernières nommées figurent même parmi les 30 communes labellisées «Communes du patrimoine rural en Bretagne». Qui dit mieux?

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés