Abbaye du Relec, neuf siècles d'existence

Abbaye du Relec, neuf siècles d'existence

Une abbatiale du XIIe siècle, un étang, des jardins... au cœur de landes et de forêts... nous sommes à l'Abbaye du Relec dans les monts d'Arrée.

Publié le 20/08/2020
A- A+
© Henri MOREAU, Wikipédia

Un  lieu  empreint de sérénité, propice à la promenade en famille. Mais aussi un lieu de découvertes à travers les activités qui sont ici proposées pour petits et grands. Pour mieux recevoir le public, un nouvel accueil a été aménagé. Il se compose d'un espace d'exposition qui raconte l'histoire de l'abbaye depuis ses origines et d'une boutique. Cet espace est une première étape pour comprendre et apprécier le site avant d'en découvrir le visage actuel, le temps d'une promenade dans l'abbatiale, les ruines du cloître, sur la chaussée de l'étang ou dans le potager.

  • 900 ans d'histoire

De la vie paisible et retirée des moines cisterciens à celle animée d'un village breton, il y a déjà beaucoup à dire. Quant aux neuf siècles d'existence de ce « pays » hors du commun, ils ont, sans conteste, bien des choses à raconter. C'est au XIIe siècle, que s'implante ici, au milieu de ces terres « sauvages », une  abbaye. Sans  bousculer l'ordre naturel, elle va se fondre dans le paysage, apprivoiser les pentes, et devenir un lieu attractif. Ainsi vont affluer vers elle des paysans en quête de terres à défricher, attirés par un système économique plus juste : la quévaise. L'abbaye devient prospère, s'enrichit.

Et  bientôt  ses  terres  s'étendent du  Nord  du  Léon  jusqu'au  Trégor, des monts d'Arrée aux Montagnes noires. Après ce temps de prospérité, non dénué de drames, elle décline lentement, et ce malgré de grands travaux  entrepris  aux  XVe   et  XVIIe siècles.  Puis, la Révolution signe la fin d'un monde. Vendue comme Bien national, l'abbaye sert de carrière. Au XXe  siècle, c'est la renaissance ! Le Relec devient un village dynamique avec ses commerces, son école, ses foires  et  son  Pardon  du  15  août. L'exode  rural  des  années  50  va replonger le Relec dans la léthargie et c'est une dynamique patrimoniale qui va redonner vie à ce lieu. Achetée par le Conseil Départemental dans les années 70, l'Abbaye est restaurée. Elle est aujourd'hui un lieu inspirant et incarné par ceux qui y vivent et ceux qui la découvrent.

  • Au potager du Relec  

Après les Cucurbitacées, les Fabacées et les Brassicacées, place aux Astéracées pour cette dernière saison au potager ! Cette immense famille existe depuis des millions d'années, et présent une si grande faculté d'adaptation qu'elle a colonisé toute la planète ou presque. Ses particularités botaniques qui la rendent unique, lui confèrent une redoutable efficacité de conquérante. 

Plantes de jardin ou sauvages, elles sont  utiles  à  tout  le  monde.  Dans le  potager  de  l'Abbaye,  nous  vous emmenons en voyage, à la poursuite des Astéracées du monde, si diverses et surprenantes. Tout le monde les connaît, ou en a dans son potager. Les Asteracées sont si nombreuses qu'elles comblent chaque jardinier. Selon qu'il est herboriste, amateur de fleur ou qu'il a une famille à nourrir, il ne choisira pas les mêmes Astéracées pour son jardin. De la laitue au topinambour de  l'armoise  au  chardon-Marie,  du cosmos au chrysanthème, du bleuet à l'échinops, sans oublier le roi des
Astéracées, le pissenlit ! Ces variétés sont à découvrir au potager jusqu'à la Toussaint. 

Email : relec@cdp29.fr

Site internet : www.cdp29.fr

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés