Suscinio, un manoir devenu forteresse

Suscinio, un manoir devenu forteresse

Magnifique sentinelle entre Mor Bihan et Mor Braz, le château de Suscinio est sans conteste le plus beau des joyaux de la presqu’île de Rhuys qui compte pourtant bien autres belles demeures et sites remarquables. C’est aussi une ancienne résidence d’été des ducs de Bretagne qui nous ouvre ses portes.

Publié le 12/10/2020
A- A+
© GUILLAUDEAU Donatienne

On vivait bien à Suscinio si l'on en croit ce menu princier de la fin du XIVe siècle. En ouverture : « vinaigrette cretonnée de lard, brouet de canelles et venoison à clou ». « Second mestz » : « paons, signes, hérons, lapperaux au saupiquet, perdriaux au sucre ». « Tiers mestz » : « chapons farcis dedens de crème, pastés de pyjons, chevrotz ». « Quart metz » : « aigles, poires à l'hyporcras, lesches dorées, cresson, gelée ».

L'histoire ne dit pas si tout cela était bon pour le cholestérol, mais les ducs de Bretagne qui bâtirent le château de Suscinio soignaient leur confort. Il y avait des latrines à tous les étages. À côté de leur chambre à coucher, ils avaient une étuve pour une toilette bien au chaud. Et, dans la chapelle, ils disposaient d'un oratoire individuel pour se recueillir seuls, tout en bénéficiant de la chaleur d'une petite cheminée.

L'architecture médiévale du château

De par son environnement entre bois et marais, son architecture médiévale et sa riche histoire, le château de Suscinio est une étape obligée pour les amoureux de la Bretagne. Flanqué d’impressionnantes tours coiffées de belles toitures coniques, la forteresse se reflète dans l’eau de ses douves qui la protègent encore aujourd’hui. Une enceinte complète date du Moyen Âge, époque où, en tant que résidence ducale, le château en avait tous les attributs : forêt, étangs, marais salants, vignes, moulins… Toute une société organisée pour fournir au seigneur et sa suite tout le nécessaire pour un confortable quotidien, mais aussi une importante source de revenus.

Suscinio est aujourd'hui un merveilleux témoin de l'architecture spécifique d'un château féodal avec ses douves, ses mâchicoulis, sa cour fermée.

L'histoire du château

  • L'avènement de Jean de Montfort

Sa construction a démarré au début du XIIIe siècle. « Il s'agit d'abord d'un manoir qui, agrandi et transformé, devient à la fin du XIVe siècle la grande forteresse que l'on visite aujourd'hui : une cour fermée par deux courtines et deux corps de logis », relate un document du conseil général. « Son emplacement n'a manifestement pas été choisi en fonction d'une quelconque nécessité militaire. La forêt toute proche et les réserves de chasse qu'elle offre paraissaient bien une des raisons d'être de son implantation ».

« A partir de la seconde moitié du XIVe siècle, avec l'avènement de Jean de Montfort, l'ancienne demeure se transforme progressivement en une construction d'une toute autre ampleur : aménagement du logis Est, construction du logis Ouest ».

  • Abandon du château

Aux XIVe et XVe siècles, l'aménagement se poursuit avec salle des banquets et appartements privés. Au milieu du XVe siècle, Suscinio est abandonné par les ducs. François II, père d'Anne de Bretagne, préfère aller vivre à Nantes. Commence alors de déclin. Au temps de sa splendeur, Suscinio abritait 200 personnes : serviteurs, gardes, personnel privé des ducs. Dès lors les bâtiments plus ou moins entretenus tombent progressivement en ruines. Vendus comme Bien national à la révolution, ses pierres de tailles et les bois de charpente sont vendus...

  • La renaissance

Cette hémorragie s’arrête en 1852 grâce au vicomte de Francheville qui rachète le domaine. Le romantisme de ces ruines, va attirer l’attention de Prosper Mérimée qui les classe au titre des Bâtiments Historiques en 1840. Il faudra attendre 1965, date de l’achat par le Département, pour que la forteresse retrouve progressivement avec ses toits, portes, douves et son pont…, et la réouverture, récente de son logis Ouest sa fière allure.

En 1975, à l'occasion de travaux, on a pu retrouver l'intégralité du pavement de la chapelle ducale. Construite en bordure de la douve Sud, cette chapelle avait brûlé mais le sol en avait été conservé pendant plusieurs siècles, sous une couche de cendres. Ces pavements, qui datent du XIVe siècle, ont été démontés pièce par pièce puis restaurés et replacés à l'identique dans deux salles d'exposition.

Classés monuments historiques, ils sont les seuls de cette importance en Europe.

La visite du château de Suscinio

Dans les imposants espaces du logis Ouest, la visite immersive, guidée par l’enchanteur Merlin, met en avant l’âge d’or du domaine et les légendes arthuriennes. Le logis Est ou logis ducal nous raconte l’histoire du château et des ducs de Bretagne et nous renseigne sur la vie quotidienne au Moyen-Âge. Au troisième étage du logis est exposé le « Trésor » de Suscinio : le pavement de la chapelle du château retrouvé lors de fouilles en 1975. De par la diversité de ses techniques et la richesse de son décor, cet ensemble est une pièce majeure de l’art décoratif dans l’architecture médiévale.

D’autres activités font revivre la résidence, comme le campement de chasse, sur la prairie, où l’on peut échanger avec le veneur du domaine ou avec un maître fauconnier, ou s’initier au tir à l’arbalète. Les amoureux de nature compléteront la visite, en explorant les marais à la biodiversité remarquable.

Pour prendre toute la mesure de cet ancien domaine agricole, mais aussi en apprécier le patrimoine naturel, la balade guidée et commentée conduit les visiteurs sur les sentiers, le long du mur du parc sur les traces du prestigieux passée de ces lieux.

La nature au château

Désormais la belle forteresse est la gardienne… d’espaces naturels sensibles : près de 200 ha d’anciennes salines, de marais et de roselière qui bordent le cordon dunaire. Un vrai paradis pour la faune et la flore, une escale sur la route des oiseaux migrateurs, un refuge, un garde-manger pour de nombreuses espèces animales. Un sanctuaire de la nature que l’on peut parcourir et découvrir le long de chemins libres d’accès. Quant au Rallye Nature mis en place par le domaine de Suscinio, c’est un parcours ponctué d’énigmes créé pour découvrir les marais et leur biodiversité de façon ludique en favorisant l’échange entre les parents et leurs enfants (durée 2 heures).

À proximité du château

Un château et une tome réputée

Pour les gourmets, les amateurs de fromage, à deux pas du château, la ferme fromagère de Suscinio produit l’excellente tome de Rhuys, avec le lait de ses vaches pie-noir. En allant chercher son fromage, on peut voir paître quelques paisibles représentantes de cette race ancienne bretonne qui se plaît particulièrement dans le Morbihan. A noter, si vous avez un petit ou grand creux, cette famille d’éleveurs-fromagers a ouvert un café-restaurant. Dans un cadre mi-rustique, mi-agricole, le Pie Noir café invite à savourer des mets et des boissons faits évidemment avec les produits de la ferme !

 

À lire aussi : 4 châteaux et manoirs en Morbihan pour se raconter des histoires ou Le Château de Suscinio SARZEAU

Domaine de Suscinio

Route du Duc Jean V 56370 Sarzeau, Presqu'île de Rhuys, Bretagne, France
Tél. 02 97 41 91 91
site : suscinio.fr

Office de tourisme Sarzeau

Site : sarzeau.fr

Pie Noir Café

9, route Duchesse Isabeau d’Écosse, Sarzeau.
Site : tomederhuys.fr

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés