Le Musée Départemental Breton

Le Musée Départemental Breton

Le musée occupe l'ancien Palais des Evêques de Cornouaille, le plus remarquable monument de Quimper après la cathédrale, au sud de laquelle il est bâti.

Il comprend deux ailes encadrant la Tour de Rohan ( 1507). Élevée par l'évêque Claude de Rohan, elle constitue un des plus beaux exemples des débuts de la Renaissance en Bretagne et abrite un escalier magnifiquement terminé par un lambris sculpté.

L'aile (1647), longeant la rue du roi Gradlon, est percée d'un porche par lequel s'effectue l'entrée dans la cour du Palais.

Le long de la rivière Odet s'élève une deuxième aile, au balcon de ferronnerie, achevée en 1776.

La cour du Palais est fermée par un cloître néo-gothique qui ouvre sur le jardin du musée. Créé en 1846, le musée est le plus ancien du Finistère. Destiné d'abord à recevoir les découvertes archéologiques finistériennes, il possède dans ce domaine des collections sans équivalent. Ce fut aussi un des premiers musées français à s'intéresser aux traditions et arts régionaux, spécialement aux costumes, au mobilier et à la céramique. Il est la propriété du conseil général du Finistère qui en a entrepris la rénovation muséographique.

Exposition permanente

Les salles du rez-de-chaussée présentent les collections d'archéologie finistériennes. L'évocation de la Préhistoire contient deux des plus importants bijoux d'or préhistoriques découverts en France : le collier de Tréglonou et la ceinture torsadée d'Irvillac.

Suivent l'habitat et le mode de vie gallo-romains : sculpture, trésor monétaire, vases et urnes, vaisselle d'argent, etc. Les salles d'art ancien montrent un ensemble de sculptures et de statuaire sacrée : chapiteaux romans, mausolées aux gisants des XVIe et XVIIe siècles, effigies de saints et de saintes dont la magnifique sainte Trinité aux anges musiciens. Des vitraux et de l'orfèvrerie complètent cette présentation.

Au deuxième niveau, l'ancienne suite de l'évêque (XVIIIe siècle) est consacrée aux costumes traditionnels du Finistère. Des sculptures et peintures témoignent de l'attrait exercé par ces modes sur les artistes (Pierre de Belay, Lucien Simon, René Quillivic, etc.).

On découvrira dans la 'salle des fresques' des sculptures de façades de maisons des XVe et XVIe siècles. Dans une présentation entièrement rénovée, le parcours retrace ensuite l'évolution du mobilier du XVIIe siècle aux années 1930.

Le circuit s'achève par une rétrospective de l'histoire des faïenceries quimpéroises, qui ouvre sur les salles d'expositions temporaires.

À découvrir aussi : Musée de Bretagne
Bretagne.com
24/07/2012
Bretagne.com
30/08/2005
Bretagne.com
28/04/2010
Bretagne.com
30/08/2005
Bretagne.com
02/04/2009
Bretagne.com
30/08/2005
Bretagne.com
30/08/2005