Les musées de Vannes

Les musées de Vannes

Les musées de Vannes comprennent deux grands ensembles de collections, situés à La Cohue pour la partie Beaux-Arts et les expositions temporaires, au Château-Gaillard pour l'histoire et l'archéologie.

Publié le 06/10/2020
A- A+
Yannick Le Gal (crtb)

Musée de la Cohue

À La Cohue, le fonds de peinture illustre les multiples facettes d'une Bretagne pittoresque.

Place Saint-Pierre, dans cet ancien marché couvert, a trouvé place le musée des Beaux-Arts de vannes qui accueille tout au long de l’année en plus de ses collections permanentes des expositions de qualité. Au Moyen Âge, le mot “cohue” désignait en breton, un lieu de marché. Ces anciennes halles, édifiées au XIIIe siècle, abritaient les marchands, installés au rez-de-chaussée. Avec l’exil à Vannes des parlementaires bretons de 1675 à 1689, la salle haute devient le siège du parlement. Puis au XIXe, elle est transformée en théâtre municipal. Depuis 1986, cette cohue abrite le Musée des Beaux-Arts de la ville de Vannes. La Cohue, affirme une identité fortement ancrée dans l'expression artistique contemporaine. En plus de l'espace réservé aux expositions temporaires, le premier étage du musée est consacré à la présentation des œuvres de Geneviève Asse, et permet de découvrir l'importante donation faite par l'artiste au musée. Les collections permanentes d’art moderne et contemporain du musée, offrent aux visiteurs, un riche panorama de la peinture de la seconde moitié du XXe siècle

Musée d'histoire et d'archéologie au château Gaillard à Vannes

Ancien hôtel particulier construit en 1410, par Jean de Malestroit, chancelier du duc de Bretagne, est à l'époque l'une des seules bâtisses de pierre de la ville. Aujourd'hui, c'est le seul bâtiment de l'intra-muros qui ne soit pas à pans de bois. Le Château Gaillard, témoin remarquable de l’architecture civile médiévale, a conservé son agencement d’origine.

En visitant le musée que le château abrite depuis 1914, on découvre d'autres trésors d'architecture. Tour à tour hôtel particulier, auditoire du parlement de Bretagne, siège de la Société Polymathique du Morbihan, Château Gaillard accueille aujourd’hui les collections d’histoire et d’archéologie du Musée de Vannes. Suivant un parcours chronologique du paléolithique à l’époque gallo-romaine, plus de 900 objets conduisent sur les traces d’anciennes civilisations. 

Dans la salle d'apparat, la cheminée monumentale capte le regard mais il faut aussi lever les yeux pour admirer les boiseries peintes du XVe siècle. Dans la salle suivante, on entre dans la chambre à coucher aux décors du XVIIe. Et, après un escalier à colimaçon en pierre, on atteint le joyau : la salle des Pères du désert. Ce cabinet de travail du XVIIe est décoré de 57 panneaux de bois peints et neuf toiles, sur le thème des ermites et de la vie du Christ. D'un auteur anonyme, les œuvres sont inspirées des gravures des frères Sadeler et composent un ensemble unique en Bretagne.

Des expositions temporaires sont présentées dans les différentes salles sur trois niveaux du château. Le Musée d'histoire et d'archéologie du Morbihan est non seulement installé dans un bâtiment classé mais il recèle les premiers objets de l'Histoire de l'homme dans le département. Il a, de plus, été créé dès le début du siècle par une société savante, dont le parcours passionnant est évoqué à travers une exposition temporaire. Un peu en retrait de la rue Noé, adossé au premier rempart de la ville, se dresse Château-Gaillard.

Nouvelle science

Mais le musée n'est pas que bâtiment. Il abrite une partie des collections de la Société polymatique du Morbihan, société savante créée en 1826. Ces érudits ont été parmi les premiers en France à se lancer, vers 1860, dans une nouvelle science, développée en Egypte : l'archéologie. Leur musée recèle donc des pièces uniques au monde, découvertes notamment dans les grands sites néolithiques du Morbihan : Carnac, Locmariaquer, Arzon, Gavrinis... mais aussi vestiges gallo-romains découverts à Vannes. La curiosité des polymates était sans limite : près de 40.000 pièces composent leurs collections. Gestionnaire depuis deux ans de ce fonds, la ville propose, à travers 400 objets, un panorama de ces trésors. Fossiles, minéraux, herbiers, coquillages, oiseaux exotiques, parures d'Océanie, urnes funéraires carthaginoises ou encore le dernier loup de Vannes !

Musée des beaux arts de la Cohue 

15 place Saint Pierre 56000 Vannes
Horaires : 13h30 - 18h30 (mardi au dimanche)
Contact : 02 97 01 63 00 
Site de la Cohue

Musée du Château Gaillard

2 Rue Noé, 56000 Vannes
Horaires : 10h - 18h (lundi au samedi)
Contact : 02 97 01 63 00
Site du musée

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés