Pont-l'Abbé, capitale du Pays bigouden

Pont-l'Abbé, capitale du Pays bigouden

Berceau de traditions, Pont-l'Abbé est la capitale du Pays bigouden. Au pied du château des Barons du Pont, elle déploie un sympathique réseau de ruelles commerçantes.

Pont-l'Abbé, à l'origine Pons-Abbatis, tient son nom du pont construit par les abbés de Loctudy et les seigneurs du Pont, aux XIe ou XIIe siècles. Le château, siège de la puissante baronnie du Pont, favorise la création et le développement d'un bourg. Nombre de ses seigneurs s'illustrèrent dans de multiples batailles.

L'un d'entre eux, dit 'Soubise', fut assassiné en portant secours à l'amiral de Coligny, dans la nuit de la Saint-Barthélémy. Lors de la révolte des Bonnets Rouges, en 1675, le château fut pillé. C'est alors que le gouverneur de Bretagne fit découronner six clochers du Pays bigouden en guise de représailles.

Le port qui connaissait un trafic commercial important, notamment aux XVIIIe et XIXe siècles, signe d'une belle prospérité, déclina après la Première guerre mondiale. Aujourd'hui, il accueille essentiellement les bateaux de plaisance.

Une mairie-château

Le château (XIIIe, XIVe, XVIIIe) dresse toujours son imposant donjon du XIIIe et sa belle tour ovale au pied de la rivière de Pont-l'Abbé. C'est ici que le Musée bigouden a trouvé sa place. Mobilier, costumes, coiffes : les quatre salles d'exposition présentent le cadre de vie des paysans et marins d'autrefois mais aussi l'histoire religieuse et littéraire du Pays bigouden. Le corps de logis, reconstruit au XVIIIe, abrite aujourd'hui l'hôtel de ville.

La coiffe bigoudène, qui peut atteindre jusqu'à 33 centimètres de haut, constitue le symbole du pays. On peut toujours croiser quelques vieilles dames qui en portent dignement pour se rendre à l'église ou au marché.

Ne manquez pas de contempler l'église Notre-Dame des Carmes (1383) qui arbore un curieux clocher à dômes superposés.

L'église de Lambour, aujourd'hui en ruines, fut l'un de ces édifices découronnés en 1675. Restaurée, on peut admirer ses beaux piliers et arcades qui rappellent l'école de Pont-Croix. Elle n'est désormais utilisée que le jour du pardon de Saint-Jacques, le dernier dimanche de juillet.

Le monument aux Bigoudens (1931), oeuvre du sculpteur François Bazin, vaut également le détour. Le circuit du Pont-l'Abbé historique est idéal pour mieux comprendre la ville.

Le chemin de halage permet de jouir des beautés de la rivière lors d'une agréable promenade. D'une longueur de deux kilomètres, il se termine par une jetée. Il est possible, grâce au circuit de six kilomètres, de rejoindre le point de départ en passant par le bois de Rosquerno puis par l'écomusée de Kervazégan, « maison du Pays bigouden ». La ferme offre aux regards ses divers bâtiments, hangar, outils, maison d'habitation, rappelant la vie quotidienne d'autrefois.

Si vous avez une demi-journée devant vous, vous pouvez emprunter le circuit qui mène à Loctudy. C'est l'occasion d'admirer tous les îlots de la rivière.

Le parc botanique de Cornouaille offre une belle échappatoire fleurie à Combrit (tél. 02.98.56.44.96).

Site : Pont l'Abbé

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés