GR34 : 4 balades inoubliables sur le sentier des douaniers

GR34 : 4 balades inoubliables sur le sentier des douaniers

Au départ du Mont-Saint-Michel, le GR 34 est un sentier de grande randonnée qui longe l’intégralité (ou presque) du littoral breton sur près de 1 700 kilomètres pour s’achever à Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique.

À moins d’avoir plusieurs semaines devant vous et une soif irrépressible de randonnée, enchainer le fameux « sentier des douaniers » d’une traite n’est pas la façon privilégiée par le commun des mortels.

Découvrez nos 4 randonnées préférées sur le GR34 !

Publié le 17/12/2020
Modifié le 02/02/2021
A- A+
Le GR34 à Crozon, en Bretagne. photo prise en été 2020. Le littoral de la baie de Douarnenez prise depuis une falaise surplombant une crique dans laquelle des kayakiste bronzent.
©SOOPRAYEN PILLE Laëtitia

L’histoire du GR34 : l’ancien sentier des douaniers

C’est pendant la Révolution Française, en 1791, qu’est créé le sentier des douaniers en Bretagne. Avant d’être un chemin de randonnée connu sous le nom de « GR34 », le sentier des douaniers fait avant tout référence à ceux qui protégeaient les rivages bretons des contrebandiers et des pilleurs. En effet, la contrebande maritime s’est rapidement accrue au 17ᵉ siècle en réaction à la taxation des produits étrangers instaurée en 1661 par le célèbre ministre de Louis XIV : Colbert.

Trois fois dans la journée, les douaniers effectuaient des rondes rythmées aux ordres de leur chef de brigade, scrutant les eaux bretonnes d’éventuels hors-la-loi. Leur habitat étaient bien entendu à proximité directe du littoral. Les nombreuses demeures, corps de garde et tours de gué témoignent de cette police littorale qui officiait depuis le 18ᵉ siècle et ce, jusqu’au début du 20ᵉ siècle alors que les nouvelles techniques de transports de marchandises ont rendus désuètes la présence de douaniers.

Carte du GR34
Carte du GR34 provenant du site officiel de la Fédération Française de Randonnée

 

En 1968, des passionnés de rando appartenant au Comité national des sentiers de grande randonnée ont remis au premier plan ces chemins oubliés en les réaménageant pour l’activité préférée des Français. Pendant plusieurs décennies, jusqu’à nos jours, la GR34 s’est agrandie pour atteindre les 1 700 km qu’on lui connait.

Le GR34 à Crozon, dans le Finistère

Vue sur la baie de Douarnenez et le port de Crozon Morgat, sur le GR34.  Des grottes marine sont visibles en arrière plan.
©SOOPRAYEN PILLE Laëtitia

 

Crozon est probablement un des plus beaux endroits du GR34. Très prisée l’été par les nombreux touristes, la balade Ty Ar C’huré s’étend sur 8 km de sentier côtier, parmi les pins, entre terre et mer.

Au départ du port de Morgat, longez la berge vers le sud et prenez le petit escalier vers les hauteurs. Là démarre votre ballade. Vous y croiserez les ruines de la batterie militaire du Kador datant de la fin du 18ᵉ siècle. En effet, les Anglais y voyaient une zone facile de débarquement pour prendre Brest d’assaut en la contournant par voie terrestre. En face, les grottes marines invitent les kayakistes à l’aventure et la baie de Douarnenez s’étend de tout son long.

Après cela, vous surplomberez les magnifiques criques aux eaux turquoises où les nombreux kayaks viennent profiter de ces plages inaccessibles à pied. Finalement, vous arriverez au-dessus de la célèbre plage de l’île Vierge, un petit bijou de Bretagne menacé par le tourisme de masse. Si vous vous y rendez, veillez à bien respecter ce petit éco-système rare.

Crique sur le GR34 à Crozon. Un kayak est garé sur la plage
©SOOPRAYEN PILLE Laëtitia

 

Le GR34 de Crozon ne se résume pas qu’à ce bout de chemin mais il est un bonbon pour les yeux qu’il ne faut pas manquer. Les douaniers postés à cet endroit n’étaient très certainement pas les plus mal placés !

Le GR34 entre Cancale et Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine

On grimpe en difficulté avec une vraie rando de 32 km le long de la côte d’Émeraude, entre Cancale et Saint-Malo. Au départ de Cancale, la capitale bretonne des huitres, vous vous dirigerez vers le nord et la pointe du Grouin qui marque la limite entre la baie du Mont-Saint-Michel et la côte d’Émeraude.

Parmi les mimosas et les pins, vous longerez des falaises et arriverez devant le célèbre fort du Guesclin, sur son île, la demeure du chanteur Léo Férré. Sur de nombreux kilomètres, les pointes et les dunes s’enchainent dans un paysage de landes aux bords de la mer. L’île (ou plutôt la presqu’île) Besnard offre à la vue une magnifique langue de sable constituée par les dunes des Chevrets. 

Lorsque vous vous rapprocherez de Saint-Malo, à Rothéneuf, vous serez au niveau des Rochers Sculptés. Cette œuvre monumentale a été réalisée par l’abbé Fourré à la fin du 19ᵉ siècle. Des monstres marins et des personnages directement sculptés dans la roche se visitent au détour du GR34. Une fois arrivée à Saint-Malo, vous aurez probablement envie de rentrer à Cancale : un bus fait la liaison en temps normal.

Le golfe du Morbihan via le GR34

Le Morbihan est le département le plus prisé par les touristes en Bretagne et notamment par les amateurs de randonnées. En effet, le GR34 du golfe du Morbihan est un chemin de paradis pour les amoureux de paysages et de treks maritimes.

GR34 sur le golfe du Morbihan
©BERTHIER Emmanuel

 

Parmi nos balades préférée, nous apprécions particulièrement de prendre une journée pour longer le golfe de Baden jusqu’à Port Blanc.

À partir du moulin de Baden, il suffit de suivre le GR34 qui mène à la digue de l’étang de Toulvern, puis aux Sept-Îles et à la pointe de Locqmiquel. Le sentier côtier vous amènera au port de Larmor-Baden que vous longerez avec une vue splendide sur la petite mer intérieure qu’est le golfe du Morbihan.

Les plus épuisés peuvent rebrousser chemin mais les braves poussent le plaisir jusqu’à Port Blanc. Cette marche sur le sentier des douaniers contourne l’entièreté de l’anse de Kerdelan avec en face, l’île aux Moines. Une fois arrivé à Port Blanc, il n’y a que 5 minutes d’embarcadère pour vous rendre sur cette magnifique île. Profitez !

Le GR34 dans les Côtes-d’Armor

Vous pensiez que nous allions vous parler de la fameuse côte de granit rose ? Il n’en est rien ! Certes les balades entre Trébeurden et Perros Guirec sont incontournables mais nous souhaitons miser sur une randonnée originale non loin de Lannion.

Entre le port du Yaudet et Locquémeau, c’est une aventure alliant patrimoine marin, religieux et gallo-romain qui vous attend. À l’embouchure du Léguer, le Yaudet est réputé pour ses sites de fouille archéologique gaulois et romains mais on sait que le lieu est habité depuis le néolithique.

À partir du Yaudet, descendez vers le petit port de Beg-Hent qui vous mènera jusqu'au corps de garde du 18ᵉ siècle puis remontez au niveau de la plage de la Vierge. Le balisage blanc et rouge permet de suivre la promenade sans se perdre. Après le bois, traversez le village du Pont-Rous, pour rejoindre le GR 34. Au fil du parcours se dévoile une vue superbe sur la pointe du Dourven. En face, vous observerez au premier plan la pointe de Servel et, au-delà, la pointe de Bihit qui annonce Trébeurden.

La plage de Saint-Quiriou invite à quelques instants de détente. À partir d'ici, le sentier est interdit aux vélos et chevaux. La pointe du Dourven s'atteint en une heure de marche. La balade se poursuit en passant devant la plage de Notigou jusqu'au typique port de Locquémeau.

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés