Forêt de Brocéliande : histoire et mythes légendaires

Forêt de Brocéliande : histoire et mythes légendaires

Aux abords de la ville de Paimpont, aux confins de l’Ille et Vilaine, la forêt de Brocéliande se dresse, mystérieuse, renfermant mythes et légendes…

Publié le 09/09/2020
A- A+
© François Destoc

Parmi tous les lieux légendaires que compte le folklore celte, la forêt de Brocéliande a toujours su conserver son aura mystérieuse qui entoure également son nom. Sa première apparition dans la littérature intervient au XIIème siècle dans le Roman de Rou de l’anglo-normand Wace. À l’époque, il rapporte les propos de chevaliers bretons citant la forêt de Bréchéliant où Brec’h signifierait “la colline” suivi du prénom Sulien. Plusieurs années après Wace, lorsque le poète Chrétien de Troyes écrivit les fameuses aventures arthuriennes, fondant au passage le roman de chevalerie, il aurait francisé le nom en “Brécilien” qui devint, au fil des siècles “Brocéliande”.

  • Les mythes de Brocéliande

Brocéliande est célèbre aussi bien pour ces légendes arthuriennes que pour ses créatures féeriques.

  • Les légendes arthuriennes

    • L’épée d’Excalibur

épée d'excalibur arthur brocéliande
© Julia Casado

 

A une période que les mythologues situent au Vème siècle, le royaume de Bretagne est déchiré entre les nombreux prétendants au trône. Face à ce chaos, le magicien Merlin intervient pour remettre de l’ordre. La magie opère la veille de Noël. Au lever du jour, la population découvre une épée plantée dans un rocher proche de la forêt Brocéliande. Sur la lame est écrit que le prochain roi de Bretagne sera celui qui parviendra à retirer cette épée de son socle. Les barons puis les chevaliers essayèrent chacun leur tour mais en vain. Seul le jeune Arthur parvint à élever l’épée et devint alors le valeureux gardien d’Excalibur. Cette épée magique a la particularité d’être incassable, de trancher l’impossible tout en protégeant des blessures. Quand Arthur vint à mourir, l’épée fut donnée à la Dame du lac.

Aujourd'hui encore, de nombreux et valeureux “chevaliers” tentent leur chance pour espérer rentrer dans la légende.

  • Merlin l’enchanteur

Merlin a joué un rôle prépondérant dans la vie du roi, et ce avant même que ce dernier ne vienne au monde. Le magicien a été de précieux conseils auprès du père d’Arthur, Uther Pendragon, dans le but de conquérir le coeur d’Ygraine de Cornouailles. Tout au long de son parcours, Arthur est guidé par Merlin l’enchanteur

Les pouvoirs magiques du magicien en surprennent plus d’un : contrôle des éléments naturels, capacités à parler aux animaux, visions du passé et du futur… Autant de raisons l’ont poussé à disparaître dans la forêt, à l’abri des représailles.

  • Lancelot du lac

Lancelot du lac de la forêt de Brocéliande
© George Wooliscroft Rhead

 

Enlevé dès son plus jeune âge par la Dame du lac, Lancelot grandit dans le domaine enchanté du lac de la forêt de Brocéliande. Plus tard, il se présente à la cour et devient le dernier chevalier de la Table Ronde. Il combat les plus virulents et réalise de véritables exploits face aux créatures les plus féroces. De par ses qualités de vainqueur, il lui est difficile de lier des amitiés. Cependant, une relation fusionnelle naît entre Lancelot et Guenièvre le poussant à manquer ses obligations à la Table Ronde du roi Arthur et lui interdisant de se consacrer à la quête du Graal.

  • Les créatures féeriques

La forêt grouille de fées, korrigans et autres lutins que seuls verront ceux qui prendront le temps de se laisser guider par la magie de ces bois. Ces êtres merveilleux reflètent parfaitement la période où christianisme et paganisme cohabitaient encore, jusqu'à l'ascendant définitif du clergé sur tout autre forme de culte au cours de l’Histoire de l’Occident. Si les korrigans se distinguent par leur facétie et leur appartenance au petit peuple, les fées, elles, s’apparentent bien plus aux nymphes grecques, maîtrisant les forces de la Nature et interférant dans les affaires des humains. Les deux fées les plus connues du folklore arthurien et, par extension, breton, sont Morgane et Viviane. Chanceux comme vous êtes ! Elles ont élu la forêt de Brocéliande pour domicile !

  • La fée Morgane

Si vous apercevez l’Arbre d’Or, au sortir de Tréhorenteuc, c’est que vous êtes arrivé sur les terres de la fée Morgane : le Val sans retour. Élève de Merlin, guérisseuse ou bien magicienne, il existe autant de fées Morgane que d’écrivains ayant dressé le personnage… c’est à dire beaucoup ! Charitable dans ses premières versions, sorcière antagoniste à Arthur et Guenièvre dans les dernières, Morgane est souvent opposée à Viviane, la fée bienfaisante. Prenez garde !

  • La fée Viviane

La Dame du Lac, comme on la nomme, est la fée protectrice des chevaliers de la Table Ronde. Comme Morgane, elle apprit aux côtés de Merlin les arts des arcanes et des enchantements. A la différence de cette première, Viviane subjugua l’enchanteur au point de se voir offrir un magnifique palais, invisible aux yeux des mortels qui ne verront qu’un lac qui leur semblera ordinaire. A Brocéliande, la fée demeure à ce que l’on appelle l’Hôtié de Viviane. L’hôtié (maison en gallo) est une construction mégalithique située sur les hauteurs à l’est du Val sans retour. Erigé au néolithique, ce monument remplissait une fonction funéraire, d’où provient son autre nom : le Tombeau des Druides.

  • Balade dans la forêt de Brocéliande

    • Le tombeau de Merlin

Le tombeau de Merlin est un incontournable à voir lors d’une balade à Brocéliande. Les huit supports, encore visibles au XIXe siècle, furent détruits par le propriétaire du terrain. Seules restèrent en places les deux pierres que l’on voit aujourd'hui.

La légende raconte que la fée Viviane, éperdument amoureuse de Merlin, a enfermé son maître dans un tombeau afin de le garder près d’elle.

  • La fontaine de jouvence

A quelques mètres du tombeau de Merlin se trouve la fontaine de Jouvence, source dont l’eau possède de mystérieuses propriétés de guérison et… de rajeunissement ! Il est probable que cet endroit fut un lieu druidique où venaient se faire “baptiser” (le terme est volontairement anachronique) les nouveaux nés de l’année. Selon Félix Bellamy, auteur de “La Forêt de Brocéliande”, au solstice d’été, tous les nourrissons des alentours venus au monde au cours de l’année passée étaient ainsi recensés et inscrit dans le marith ou registre. Ceux nés après le 21 juin devaient attendre le prochain solstice et leur bain de minuit. Ils rajeunissaient donc en naissant une nouvelle fois.

  • Le chêne des Hindrés

Non loin de du tombeau de Merlin et de la fontaine de Jouvence, vous tomberez inévitablement sur le chêne des Hindrés, de plusieurs centaines d’années votre aîné. Il est probablement le dernier d’une très ancienne futaie, si bien que l’Office National des Forêts a décidé - dans les années 2010 - de revaloriser l’arbre en aménageant un enclos ainsi qu’en l’agrémentant d’un chemin forestier. Son aspect vénérable et son imposante ramure nous plongent dans un décor envoûtant qui rendrait envieux plus d’un druide ! 

  • L’abbaye de Paimpont 

Si vous vous aventurez en Brocéliande, vous ne pourrez pas passer à côté de l’abbaye Notre-Dame de Paimpont. Ce magnifique édifice du 13e siècle est situé en bordure de l’étang de Paimpont et au coeur de la forêt. Cette bâtisse accueille actuellement la mairie de Paimpont et le presbytère. Le parcours-spectacle de la Porte des secrets a été aménagé dans l’abbaye pour s’immerger dans le monde féerique de la forêt de Brocéliande.

  • La fontaine de Barenton

Fontaine de Brocéliande
© Raphodon

 

Autrefois appelée Belenton, la fontaine tiendrait son nom du dieu solaire celte Bélénos dont cette première devait être un sanctuaire. Cette divinité rayonnante et brûlante possède les mêmes propriétés que sa fontaine. Il paraîtrait que celle-ci se mettrait à bouillonner en occasionnant de violentes tempêtes comme si l’enfer était devenu terrestre. D’aucuns diraient qu’il ne s’agit que de bulles d’azote exacerbées par le temps orageux, mais ne nous y trompons pas : la version légendaire est bien plus palpitante !

La fontaine fut un lieu de rencontre privilégié entre Merlin et son amante et élève Viviane mais également le théâtre de l’affrontement mythique d’Yvain, le chevalier au lion, et du Chevalier Noir. Dans la culture populaire, les jeunes femmes y jetaient une épingle en métal en espérant l'apparition de bulles et ainsi savoir si elles seraient mariées dans l’année.

Réservation et Infos pour Brocéliande

Besoin de savoir où dormir et que faire en forêt de Brocéliande ? Réservez vos hébergements ainsi que vos activités juste en dessous !

Réserver une activité à Brocéliande

Pour profiter au maximum de la féerie de l’endroit, de nombreuses activités s’offrent à vous : animations exceptionnelles, expositions, balades contées mais également des activités sportives des escape games uniques, des tours de calèches et des musées. Il n’appartient qu’à vous de choisir parmi les dizaines de choses à faire aux abords de la forêt de Brocéliande !

Réserver une activité
 

Dormir à Brocéliande

De nombreux hébergements sont disponibles autour de Brocéliande et de la forêt de Paimpont : plus de 135 logements meublés et gîtes, près de 38 chambres d’hôtes, 35 hébergements insolites et 18 hôtels se tiennent à votre disposition afin de passer une nuit magique aux abords de la forêt de Brocéliande.

Réserver un hébergement
 

Carte de la forêt de Brocéliande

Envie de prévoir votre chemin ? De savoir ce qu’il se trouve autour de vous ? Ou bien êtes-vous tout simplement perdu en forêt ? Pas de panique ! La carte touristique de la forêt de Brocéliande est disponible juste ici !

Carte de la Forêt de Brocéliande
 

Contacter Destination Brocéliande

Vous pouvez tout à fait prendre vos renseignements dans l'un des cinq offices du tourisme qui se situent dans la zone de la forêt de Paimpont. Mais vous pouvez tout simplement contacter Destination Brocéliande qui centralise toute l'activité touristique de la forêt de Brocéliande et de ses alentours.

Contactez Destination Brocéliande

Combien de temps pour accéder à la forêt de Brocéliande ?

Rennes : 35 minutes
Vannes : 1h
Lorient : 1h15
Saint-Malo : 1h20
Pointe du raz : 2h30

Office de tourisme de Brocéliande

Place du roi Saint Judicaël
35380 Paimpont
02 99 07 84 23

Balades contées au pays de Brocéliande

Réserver

Événements à Brocéliande

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés