Paimpol, un parfum de mer d'Islande

Paimpol, un parfum de mer d'Islande

Sur les quais de Paimpol, flotte encore le parfum des départs pour la grande pêche en mer d'Islande, tandis que la vieille ville déploie un lacis de ruelles sympathiques.

Publié le 28/10/2020
A- A+

Le port de Paimpol

L'ancien port des Islandais conserve toujours le souvenir de cette époque de la grande pêche et des quelque quatre-vingts goélettes qui venaient s'y abriter. Si les premiers marins quittèrent Paimpol au XVe siècle, cette période connut ses heures d'or entre 1855 et 1915 mais aussi ses drames dus à la férocité de la mer.

Les vieilles ruelles de Paimpol débouchant sur le port distillent un charme inoubliable. Elles sont d'ailleurs appelées d'ailleurs Quartier latin; on se rappelle qu'autrefois les marins se dispersaient ici dans maints cabarets. La place du Martray offre aux regards de belles demeures du XVIe siècle. A l'angle de la rue de l'Eglise s'élève la maison de Gaud, l'héroïne de Pierre Loti dans ' Pêcheur d'Islande '. Dans la rue des Huit-Patriotes, ne manquez pas de jeter un coup d'oeil à la maison Jézéquel (XVe), une des plus jolies de la ville. La Vieille Tour (1550), clocher subsistant de l'ancienne église, se dresse face au square Botrel. Dans l'église Notre-Dame de Bonne-Nouvelle s'admire un triptyque du XVe siècle.

Balades à Paimpol

Paimpol est aussi au cœur de merveilleuses balades : l’île de Bréhat au nord, Le Guilben et l’abbaye de Beauport à l’est et, à l’ouest, le ravissant port de Loguivy-de-la-mer, inspirateur de la touchante chanson éponyme. Même si la côte est très attirante, il faut prendre le temps d’une journée pour déambuler dans les rues autour de la place du Martray, puis visiter le Musée de la Mer, installé dans une ancienne sécherie à morue du XIXe siècle. Un incontournable pour tout savoir  sur les traditions locales. Il faut aussi se réserver une autre journée pour découvrir Bréhat « la délicieuse île aux fleurs »… Et ne perdez pas votre temps à chercher la falaise de Paimpol ! Quoique… Pour jouir d’une vue magnifique sur les îles, celles de Plouézec ne manquent pas de hauteur, dominées par le joli moulin à vent du Craca. Pour prier l’âme des marins disparus, faites une halte à la Croix des Veuves, à Ploubazlanec, une dénomination éloquente, qui en dit long sur les nombreux naufrages qui endeuillaient les familles à l’époque de la Grande pêche…

Le musée de la Mer

Pays de marins, la mer a laissé dans les traditions et l’histoire de Paimpol une empreinte si forte, qu’un joli musée est consacré à cette mémoire. Installé depuis 1990 dans une ancienne sécherie de morues construite vers 1880, à l'apogée de la pêche que pratiquaient les Paimpolais à «Terre Neuve» et à «Islande», ce bâtiment fut aussi utilisé comme menuiserie, puis comme voilerie.

Le musée de la mer retrace ainsi la grande époque des Terres Neuvas. Il évoque aussi quelques aspects maritimes dont les Paimpolais ont été les acteurs-témoins au cours des 19e et 20e  siècles. En effet, comme dans toute cité maritime, de nombreux Paimpolais firent carrière dans la marine marchande française. Même si ce petit port n’a guère connu de grande activité commerciale, si ce n’est le trafic de sables et engrais marins, l’embarquement de primeurs, et le débarquement de bois et matériaux, (dans les années 1955-1960), et qu’il fut aussi le siège d’un des plus importants armements au cabotage, son rapport avec « la Mar-Mar » tient en deux faits  très liés : l’implantation d’une des six premières Écoles de Navigation (1824), restée longtemps la plus importante des Écoles Nationales de la Marine Marchande en France pour la formation d’officiers au Long-Cours, et une exceptionnelle pépinière de marins de commerce « inscrits maritimes » faisant de Paimpol le second Quartier Maritime du pays.

Ce lieu est aujourd’hui un espace d’exposition d’objets, œuvres et documents représentatifs du patrimoine maritime local où se côtoient tous types de marine, reflet des différentes économies qui ont animé les quais de Paimpol au cours des siècles.

Le port reflète toujours l'esprit de la ville mais on y trouve aujourd'hui les bateaux de plaisance. Il peut accueillir 320 bateaux sur pontons. La pêche à pied, en mer ou en rivière est un loisir particulièrement apprécié dans la région. Le Centre nautique du Trieux ou le Centre nautique des Glénans vous inciteront peut-être à la pratique de la voile. Le kayak de mer permet aussi de découvrir les environs. Vous trouverez par ailleurs une plage surveillée : la Tossen.

Le musée de la Mer, rue Labenne, rappelle l'importance de la ' grande bleue ' dans la vie des Paimpolais.

Tout proche, l'île de Bréhat

L'île Bréhat, à quelque dix minutes de bateau de la pointe de l'Arcouest, ne manquera pas de vous séduire. Des promenades et des circuits en mer proposent la découverte de l'archipel. D'autres balades en mer sont possibles à bord du 'Vieux Copain', un vieux gréement. (tél. 02.96.20.59.30).

Le guide touristique sur l'île de Bréhat

À voir aux alentours

Le musée du Costume, rue Pellier, évoque la vie traditionnelle des Bretons à travers leurs costumes (ouvert en saison).

Parmi les balades pittoresques, vous pouvez monter, à la gare de Paimpol, dans une véritable locomotive à vapeur qui vous fera longer tout l'estuaire du Trieux jusqu'à la cité de caractère de Pontrieux. C'est l'occasion d'admirer le château de La Roche-Jagu et de déguster des produits locaux.

L'abbaye de Beauport (XIIIe-XVIIe), site incontournable, propose aussi des spectacles et des découvertes du domaine littoral.

Office de tourisme de Paimpol - Guingamp

Adresse : Place de la République, 22500 Paimpol
Contact : 02 96 20 83 16
site : guingamp-paimpol.com

Musée de la mer Paimpol

Musée de la Mer de Paimpol
Adresse : 11 rue de Labenne 22500 Paimpol
Contact : 02.96.22.02.19 ou musee-mer@ville-paimpol.fr
Site : museemerpaimpol.fr

Les Glénans (centre nautique)

Téléphone : 01 53 92 86 00
Site : les glénans Paimpol

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés