A Saint-Malo, beau port de mer

A Saint-Malo, beau port de mer

«A Saint-Malo, beau port de mer», née à la fin du XVIIIe siècle, conte les relations commerciales parfois délicates qu'entretiennent marins et terriens. Cette chanson présente une scène se déroulant au port de Saint-Malo; un matelot souhaite vendre sa marchandise à une jeune dame. Ce dernier lui propose alors son blé ou son avoine contre un baiser. Ce chant fera le tour des navires de la côte Ouest, et voyagera même jusqu'au Québec, où la chanson est rapidement devenue incontournable !

Publié le 27/06/2019
A- A+

À Saint Malo beau port de mer (Bis)

Trois beaux navires sont arrivés, 
Chargés d'avoine chargés de blé,

Nous irons sur l'eau nous irons prom' promener,
Nous irons jouer dans l'île.


Marchand, marchand combien ton blé,
Trois francs l'avoine six francs le blé,
C'est bien trop cher d'une bonne moitié,
Je l'donnerai pour un baiser

À ce prix-là je prends ton blé

Nous irons sur l'eau nous irons prom' promener,
Nous irons jouer dans l'île.

A Saint-Malo, beau port de mer

 

Rechercher un hébergement à proximité
À découvrir aussi : Les chants marins
Contenus sponsorisés