L'île Noire d'Hergé

L'île Noire d'Hergé

L'île Noire située en baie de Morlaix (29), face au château du Taureau, aurait inspiré le créateur de Tintin. 

Publié le 11/03/2020
A- A+
© (DR)

L'appeler « île » est toutefois un peu pompeux, tant sa morphologie est plus que limitée : c'est un long caillou de forme étirée, d'une soixantaine de mètres de longueur pour une douzaine de largeur.

Pourtant, cet îlot isolé, a connu une présence humaine continue de 1845 à 1938, en raison de son phare. L'île Noire n'est qu'un simple rocher dénudé, où un phare a été érigé à son sommet. Presqu'entièrement submergée aux heures de pleines marées, il est possible de l'atteindre à pied à partir de la presqu'île de Barnénez, en longeant les parcs à huîtres. Son allure d'ensemble évoque une forteresse imprenable, particulièrement sinistre de nuit.

L'île Noire est l'objet de nombreuses légendes locales : notamment celle qui raconte qu'Hergé s'en serait inspiré pour les besoins de sa BD « Tintin ». D'ailleurs, pourquoi l'appelle-t-on île Noire alors qu'elle est plutôt de couleur blanche en réalité ?

Rôle stratégique de l'île au-delà de l'imaginaire populaire, ce qui est sûr, c'est que l'île Noire joue un rôle stratégique dans la baie de Morlaix. Son phare est un amer connu : il donne, en alignement avec le feu de La Lande, la direction du chenal de Tréguier, passage obligé pour atteindre Morlaix.

  • Le phare date de 1844

C'est en 1775 que l'armateur et marin morlaisien, Charles Cornic, reconnaît cette voie. La construction du phare de l'île Noire commence en 1844 : une tour carrée constituée de pierres de taille de l'île Grande et de moëllons de l'île Stérec est bâtie sur l'îlot.

De nombreux gardiens de phare se sont succédé de 1845 à 1938. Ils ont tous été confrontés aux rudes conditions de vie : outre l'insalubrité et la promiscuité du lieu, ainsi que la solitude pesante, l'accès était particulièrement difficile. En 1938, les hommes rechignant de plus en plus à monter au fanal, un feu automatique a été allumé. Depuis, le bâtiment n'est plus allumé.

Pourtant, l'île Noire continue, encore aujourd'hui, à jouer un rôle stratégique pour les plaisanciers et les régatiers, même si son phare n'est plus en activité. Mieux, elle avive encore l'esprit des gens.

Elle a ainsi donné son nom à une régate de caravelles, cormorans et catboats.

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés