Landerneau, la cité de la lune

Landerneau, la cité de la lune

Entre Léon et Cornouaille, Landerneau est une jolie cité de caractère que baigne l’Elorn. Célèbre pour son pont habité, l’un des plus beaux d’Europe, elle offre les atouts d’une ville fluvio-maritime.

Les quartiers anciens de Landerneau révèlent la richesse de son passé maritime. Son activité portuaire a fait sa prospérité dès le Moyen Age. Le pont de Rohan, à cheval sur l'Elorn, fut construit en bois dès le XIIe siècle, et les maisons, bâties par des négociants fortunés, s'édifièrent peu à peu autour de cet axe central. C'est en 1510 qu'il fut remplacé par de solides arches de pierre et que des habitations commencèrent à s'y élever.

La réputation du port de Landerneau dépassait alors les frontières de la France. Le lin, le cuir, le vin s'exportaient dans toute l'Europe. Les quais aménagés aux XVIIe et XVIIIe siècles témoignent encore de cette période florissante. Siège de la Coopagri au XXe siècle, Landerneau perpétue également une belle tradition agricole.

Dans les armoiries

La pierre ocre-jaune de Logonna teinte les belles habitations de Landerneau. Le parcours architectural de la ville est particulièrement intéressant. Au fil de votre déambulation, vous pourrez observer entre autres la belle maison de la Sirène (XVIIe), 14, rue du Chanoine-Kerbrat; le couvent des Ursulines (XVIIIe, XIXe), l'église Saint-Houardon, dont le magnifique porche Renaissance remonte à 1604; la maison dite de la Sénéchaussée (1664), rue du Général-de Gaulle.

Non loin de l'église Saint-Thomas de Canterbury (XVIe), vous pourrez contempler également la maison des 13 lunes. Un dépliant est disponible à l'office de tourisme et des visites guidées sont organisées.

La lune, symbole de la ville depuis le XVIIe siècle, apparut dans les armoiries lorsque le seigneur de Rohan dut remplacer le soleil qu'il arborait jusqu'alors pour ne pas contrarier Louis XIV. Depuis, on la trouve déclinée sur les maisons, dans les pâtisseries et même jusque dans le nom du festival qui anime la ville au début de juillet : Kann al Loar, le 'chant de la lune'.

Le chemin de halage est idéal pour les promenades tranquilles. La rivière peut également se découvrir à bord d'un vieux gréement.

À découvrir aussi : Brest et les Abers
Bretagne.com
17/01/2007
Bretagne.com
08/07/2005
Bretagne.com
04/09/2009
Bretagne.com
17/01/2007
Bretagne.com
08/08/2005
Bretagne.com
27/05/2008
Bretagne.com
02/09/2009