La tome modèle de Rhuys

La tome modèle de Rhuys

Un fromage comme emblème du territoire ? C'est le pari relevé par la fameuse Tome de Rhuys en une vingtaine d'années à peine. Un produit devenu aussi couru que l'andouille de Guéméné

Bretagne magazine, Le Télégramme, France 3, Le Mensuel du Morbihan... Tout le monde en parle ou en parlé. C'est l'une des stars de la presqu'île de Rhuys, voire du Morbihan. La Tome de Rhuys. Ronde à a croûte dorée, à la chaire blanche à peine salée, ce fromage fait aujourd'hui partie du patrimoine gastronomique du Morbihan. Et pourtant... Cette fameuse tome n'a rien d'une traditon antédiluvienne comme peut l'être celle de la la fabrication de l'andouille de Guéméné. Ce fromage recherché est finalement une invention toute récente, celle de Gurvan et Isabelle Bourvellec. Ce couple est l’auteur de la fameuse tome de Rhuys. En quelques vingt années, le succès de ce produit de terroirs made in Sarzeau fait la fierté de ses parents. Les gastronomes morbihannais et bretons ne jurent que par « cette pâte pressée non cuite ». Plus de soixante revendeurs régionaux en assurent la commercialisation.

Parmi eux, les emblématiques A l’aise breizh cafés, à Vannes et à Brest. « On leur doit 50% de notre réussite », assurait Gurvan, en 2013, au Mensuel du Golfe du Morbihan. Depuis la tome a continué de multiplier ses apparitions dans les recettes locales. Ainsi existe-t-il désormais une pizza, la Bellevue (du nom de la ferme sarzeautine), concoctée majoritairement à l'aide de ce fromage dans le four à feu de bois de Pizza Rhuys.

Encore aujourd’hui, la recette de la tome, en particulier son fameux ferment, reste tenue secrète. Pas pour se la jouer façon Coca-Cola. « C’est une autre manière d’être certain de conserver la maîtrise sur le produit. » Attention, pas question de retrouver ce célèbre fromage dans les étals des supermarchés. Pour s'en saisir, reste à dégotter les points de vente réservés, comme les Halles des Lices à Vannes, ou directement à la ferme des Bourvellec.

Une exploitation d'ailleurs ouverte aux visites. Leurs installations ont été intégralement revues et corrigées pour accueillir les curieux. En saison, près de 80 personnes passent chaque jour en apprendre plus sur la traite des vaches, l’affinage de la tome… le temps d’une petite balade et d’un passage en boutique. « Contrairement à ce que certains pensent, les gens ont envie de comprendre l’agriculture. Il faut juste se donner les moyens de leur expliquer. »

Plus d'informations sur www.tomederhuys.fr

Contenus sponsorisés