L'île Chevalier, île hantée ?

L'île Chevalier, île hantée ?

L'île Chevalier est le plus grand des quatre morceaux de terre posés sur l'estuaire de la rivière de Pont-l'Abbé.

Des îles qui, sauf une d'entre elles, n'en sont plus vraiment, étant reliées à la côte par des digues. Là, ce n'est plus tout à fait la rivière. Mais pas encore l'océan non plus.

Quelques champs et fermes, un élevage conchylicole, une grande maison de maître, et le calme. Le tourisme de masse semble bien loin.« Il rôde comme un mystère sur l'île Chevalier », assure l'historien Serge Duigou dans un de ses ouvrages consacré à la rivière de Pont-l'Abbé. Un mystère lié tant à son histoire qu'à sa situation géographique. Ile Gueltas, île Saint-Marc, île Chevalier...

Au fil du temps, cette île aura été baptisée de bien des manières. Même si l'origine du dernier nom en date reste floue, mêlant légende et réalité.

Le fantôme de Carabosse

On accoste sur cette île par une digue, construite au milieu du XIXe siècle. Jusqu'à la pointe méridionale (environ deux kilomètres), la route est presque droite. Sans ce pont, qui traverse une zone humide alimentée par les marées, on se croirait toujours dans la douce campagne pont-l'abbiste. De part et d'autre, des champs, quelques fermes...

Seul l'initié saura trouver la vieille cave voûtée, dernier vestige du « château Gradlon », manoir médiéval qui fut longtemps le c?ur de l'île. La route se termine en cul-de-sac sur les grilles d'une grande propriété privée. Cette maison de maître, longtemps transformée en centre de vacances, a été marquée par l'histoire.

Construite en 1862 par Adrien de Najac, elle fut notamment habitée quelques années plus tard par son neveu, Raoul, que les Pont-l'Abbistes éliront maire. L'ombre de Carabosse, la chamelle de ce maire fantasque, sur le dos de laquelle il aimait se promener, plane encore sur les lieux. Cette vaste demeure, il faut la contourner à pied, par la côte ouest.

Sous les pins immenses, le sentier est très emprunté, par grande marée. A la pointe Pen Ar, un immense gisement de coques et de palourdes attire, lorsque les conditions sont idéales, des centaines de pêcheurs à pied. Un gisement protégé, réglementé et très surveillé... Mais, même pour le non-pêcheur, cette pointe vaut le détour. Car la vue embrasse tout le sud de l'estuaire. L'île-Tudy à gauche, Loctudy à droite, des bateaux, un peu partout, et au milieu, l'étroit passage vers la mer.

Une vue qui efface tous les doutes : l'île Chevalier est bien une île.