Trégunc, au pays des « pierres debout »

Trégunc, au pays des « pierres debout »

Petite station balnéaire du Sud-Finistère, située entre Concarneau et Pont-Aven, Trégunc est réputée pour la beauté de son littoral mais aussi pour son patrimoine particulier : des maisons en « pierres debout ».

Publié le 23/04/2019
A- A+

Le littoral de Trégunc, au cœur de la Cornouaille Sud, s'étend sur 23 kilomètres alternant pointes, criques et dunes. L'ensemble compose de superbes paysages. La pointe de Trévignon est un lieu particulièrement pittoresque. Tout au bout se dresse la Villa-Château, un solide édifice du XVIIe siècle aux faux airs de forteresse écossaise.

Le petit port de pêche voit chaque jour le retour de sa flottille, suivie d'une vente directe vers 17 h. Le site des dunes et étangs de Trévignon, classé au Conservatoire du Littoral, recèle des trésors en flore et en oiseaux rares que la « Maison du Littoral » (tél. 02.98.50.00.33) vous fera voir de plus près. Le cordon dunaire s'étend en fait sur six kilomètres entre la pointe de Trévignon et celle de la Jument, séparant du monde marin sept étangs. La zone protégée couvre 300 hectares.

Ecole de voile, plages et architecture

D'autres sites sont également à découvrir le long du littoral : Porz Breign, -« port pourri » en français-, du fait des forts vents qui le balaient en hiver ou encore l'anse de Pouldohan. C'est ici que vous trouverez l'école de voile (tél. 02.98.06.79.92). Les longues plages de sable fin et les criques seront idéales pour la baignade et la détente à Pendruc, Poudohan, Kersidan (club nautique, tél. 02.98.06.71.98), Dourveil, Kerdalé... Les plaisanciers trouveront aussi 102 mouillages à Porz Breign et 106 à Poudohan.

De jolies chapelles se dévoilent dans la campagne telle celles de Kerven (XVe), de Saint-Philibert (XVIe) et de Sainte-Elisabeth (XVIIe), aujourd'hui en ruines.

Les maisons et les clôtures en « pierre debout » sont une spécificité architecturale de Trégunc et de Névez. C'est un mode de construction des XVIII et XVIIIe siècles, unique en France, où, pour ériger les murs, on juxtaposait des orthostates de granit d'environ 2,70 mètres de hauteur.

Cette particularité a valu à ces deux communes d'obtenir le label paysage de reconquête par le Ministère de l'Environnement.

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés