Henri Queffélec

Henri Queffélec

Originaire de Brest, Henri Queffélec a donné une voix au petit peuple de la mer.

Publié le 23/10/2020
A- A+

1942. « Tout a commencé pour moi en Bretagne, tout a commencé face à la mer ». Une évidence pour Henri Queffélec, Brestois de naissance, pour qui la rue de Siam semble plonger tout naturellement dans un océan... d'encre.

Brillant agrégé, Queffélec tourne le dos à l'enseignement pour des noces de plume avec la mer. Marin d'abord... De cette union naissent plus de 80 livres qui reflètent tous -à de rares exceptions, « Mort d'un salaud », « A la lisière »- une réelle empathie avec le monde maritime et l'humanité qui le peuple.

On y croise des gens simples confrontés à une nature cruelle -« Ils étaient six marins de Groix »- ou à des destins cruels, avec 'Un recteur de l'île de Sein'. C'est d'ailleurs ce livre, qui évoque le sort de pilleurs d'épaves, qui popularise l'oeuvre d'Henri Queffélec, notamment grâce au film que Jean Delannoy tourne en 1950, avec Pierre Fresnay et Madeleine Robinson dans les rôles principaux : « Dieu a besoin des hommes. »

Chrétien aussi...

 

Dieu, l'autre grande question pour Henri Queffélec : « Pour se rapprocher de Dieu, il faut aimer les Hommes, et pour aimer les Hommes, il vaut mieux se rapprocher de Dieu ». Sa foi le porte à aborder le christianisme dans plusieurs ouvrages : « La mouette et la Croix », « François d'Assise », « La Bretagne des pardons », ou « Saint Antoine au désert ». « Non la vie n'est pas petite », écrit-il dans une de ses dernieres ?uvres.

Comment pourrait-elle l'être, lorsqu'on est comme Queffélec un auteur à la fois Breton, maritime, croyant et humaniste ?

Rechercher un hébergement à proximité
Contenus sponsorisés